En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR8023-CARDIE-001 - Post-doctorat: Nanocristaux de pérovskite pour la photonique quantique (H/F)

Post-doctorat: Nanocristaux de pérovskite pour la photonique quantique (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 5 décembre 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR8023-CARDIE-001
Lieu de travail : PARIS 05
Date de publication : lundi 14 novembre 2022
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 janvier 2023
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : La rémunération mensuelle brute sera de 2664 euros, soit 2141 euros net
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Un post-doctorat d'un an est disponible au Laboratoire de Physique de l'École Normale Supérieure (LPENS, Paris, France) dans le groupe Nano-Optique. Ce poste s'inscrit dans le cadre du projet international franco-singapourien ANR-NRF "Conception de boites quantiques à base d'halogénures de pérovskite pour la photonique", obtenu en collaboration avec Nanyang Technological University (NTU-MSE, Singapour) et l'Institut de Minéralogie, de Physique des Matériaux et de Cosmochimie (IMPMC, Paris, France).
Les nanocristaux d'halogénures de pérovskite sont des candidats prometteurs pour des applications en photonique en raison de leur tolérance aux défauts et de leur rendement quantique de luminescence élevé. Cependant, malgré la grande variété de pérovskites disponibles, seuls quelques-uns sont utilisés sous leur forme colloïdale pour l'optique, en raison de la difficulté à stabiliser les nanocristaux avec une faible concentration de défauts de surface. Le but de ce projet est d'étudier les propriétés optiques et électroniques de nanocristaux de pérovskite originaux dont l'optimisation de la composition et des molécules stabilisant la surface sera réalisée au préalable grâce à des simulations atomistiques ab initio associées à des techniques de machine learning. Une fois les nanocristaux les plus prometteurs synthétisés, il s'agira notamment de caractériser l'émission de ces nanocristaux à l'échelle du nano-objet individuel et de mettre en évidence le lien crucial entre la structure atomique et les propriétés optiques à l'aide de techniques optiques et structurelles.

Activités

Le post-doctorant développera une nouvelle expérience de micro-photoluminescence confocale de haute résolution spatiale et spectrale, spécialement adaptée à l'étude des propriétés optiques d'un grand nombre de nanocristaux de pérovskite individuels dispersés aléatoirement sur un substrat. Ce travail sera effectué en étroite collaboration avec un doctorant de NTU chargé de la synthèse des nanocristaux et de l'étude optique et structurelle d'ensemble de nanocristaux.

Compétences

Le candidat doit avoir une solide expérience en optique des semi-conducteurs avec de bonnes compétences d'expérimentateur en spectroscopie optique de nano-émetteurs individuels, et éventuellement en optique quantique. Des compétences supplémentaires en synthèse par voie chimique de nanocristaux seraient très appréciées. Il/elle doit être capable de superviser un doctorant et de mener un projet expérimental avec une bonne autonomie.

Contexte de travail

L'équipe Nano-Optique du LPENS s'intéresse aux propriétés optiques des systèmes de taille nanométrique tels que les nanotubes de carbone, les boîtes quantiques de différentes natures (pérovskite, InAs, graphène) ou les nano-diamants, où les effets de confinement quantique deviennent prépondérants. L'équipe est experte du couplage de ces nano-émetteurs à des structures photoniques pour la génération d'états non-classiques du rayonnement pour le traitement quantique de l'information.
Le LPENS dispose de plusieurs plateformes technologiques, comme des plateformes de mécanique et d'électronique, et en particulier pour ce projet d'une salle de chimie et d'une salle blanche où des moyens de fabrication et de caractérisation de pointe sont disponibles.

Contraintes et risques

Risques modérés liés à la synthèse chimique de solutions de nanocristaux de pérovskite (manipulation très occasionnelle de solvants tels que le toluène et de précurseurs à base de Plomb).

On en parle sur Twitter !