En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7592-BENPAL-006 - Contrat Post-Doctoral (H/F), Biogenèse et localisation des ARNm, Institut Jacques Monod, Paris, France

Contrat Post-Doctoral (H/F), Biogenèse et localisation des ARNm, Institut Jacques Monod, Paris, France

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mardi 21 septembre 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7592-BENPAL-006
Lieu de travail : PARIS 13
Date de publication : mardi 31 août 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 octobre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2700-3900 € brut (selon expérience)
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Un poste de chercheur(e) post-doctorant dans les domaines du métabolisme et de la localisation des ARNm est à pourvoir dans l'équipe “Biogenèse des ARNs et homéostasie du génome” dirigée par Benoit Palancade à l'Institut Jacques Monod (CNRS/Université de Paris, France – https://www.ijm.fr/975/equipes/biogenese-des-arns-et-homeostasie-du-genome.htm).
Les travaux de recherche du laboratoire cherchent à identifier de nouvelles régulations ciblant le métabolisme des ARNm, à décrypter leur impact sur l'expression des gènes et l'intégrité du génome, et à comprendre l'organisation spatiale de ces processus. Nous avons récemment montré que certains ARNm codant pour des protéines nucléaires sont traduits au niveau des pores nucléaires chez la levure (Lautier et al., Mol Cell 2021). Dans ce cadre, le projet proposé vise à explorer les mécanismes moléculaires à l'origine de ces évènements de traduction localisée et à déterminer leurs conséquences pour la dynamique du protéome nucléaire.

Activités

Le projet combinera des approches transcriptomiques avec des études mécanistiques plus ciblées, basées sur des techniques de biologie moléculaire, de biochimie ou d'imagerie chez la levure. Le(la) candidat(e) devra:
- contribuer à la conception du projet,
- développer les méthodologies,
- réaliser les expériences,
- analyser et communiquer les données,
- gérer les collaborations,
- rédiger les publications.

Compétences

Le(la) candidat(e) devra être titulaire d'un doctorat en biologie ou biochimie, et faire preuve d'une solide expérience en biologie moléculaire et en biochimie. Une expertise préalable sur la biologie des ARNm, sur le modèle levure ou en analyse bioinformatique de données transcriptomiques sera fortement appréciée.
Le(la) candidat(e) devra présenter d'excellentes aptitudes à s'organiser et à travailler en équipe, pour mener des projets de leur conception à leur finalisation, et être capable de s'exprimer à l'écrit et à l'oral en anglais (la pratique du français n'est pas obligatoire). Son CV et sa liste de publications devront être d'un niveau compatible avec l'exigence des programmes post-doctoraux nationaux et internationaux.

Contexte de travail

L'Institut Jacques Monod (IJM) est l'un des principaux centres de recherche fondamentale en biologie en région parisienne, et rassemble une trentaine d'équipes sur les thèmes de la biologie des génomes, la dynamique cellulaire et le développement. Le(la) chercheur(e) post-doctorant bénéficiera d'un environnement scientifique extrêmement stimulant, et de l'accès à des plateformes technologiques de pointe (protéomique, imagerie), implantées dans le bâtiment de l'IJM, au sein du campus de l'Université de Paris dans la zone d'activités Paris-Rive Gauche.

Contraintes et risques

Aucun.

Informations complémentaires

Le contrat est un CDD de 2 ans avec une possibilité de prolongation, à pourvoir à compter du 1er Octobre 2021. Les candidatures sont à déposer sur cette interface ; elles devront inclure un CV et une lettre de motivation résumant les intérêts scientifiques du(de la) candidat(e), notamment pour le projet proposé, ainsi que les coordonnées de 2 scientifiques susceptibles de fournir des recommandations. Des informations supplémentaires peuvent être obtenues par email à benoit.palancade@ijm.fr.

On en parle sur Twitter !