En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7590-DANANT-003 - CDD chercheur (H/F) Science des planètes

CDD chercheur (H/F) Science des planètes

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mardi 29 juin 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7590-DANANT-003
Lieu de travail : PARIS 05
Date de publication : mardi 18 mai 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 18 mois
Date d'embauche prévue : 4 octobre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2728 et 3882 euros bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Dans le cadre de la mission InSight du programme Discovery de la NASA, et soutenu par l'ERC PICKLE et le CNES, nous recherchons un(e) post-doctorant(e) (H/F) pour mener une activité de recherche originale centrée sur l'étude de l'intérieur de la planète Mars.

Activités

Mars a traversé la plupart des stades évolutifs de la Terre jusqu'à, mais non compris, la tectonique des plaques. En conséquence, il conserve les signatures des premiers processus de formation et différenciation planétaire dans ses paramètres structurels de base tels que la taille, l'état et la composition du noyau, ainsi que la composition et la stratification du manteau. Mieux contraindre ces caractéristiques sera essentielle pour améliorer nos connaissances sur la formation des planètes terrestres et sur les processus physiques et chimiques qui ont conduit les proto-planètes à former les planètes complexes d'aujourd'hui. Dans le cadre de ce projet post-doctoral, nous visons à aborder la composition, la structure et la dynamique de Mars par des expériences de laboratoire à haute pression et haute température, et/ou par la modélisation, en complément des observations géophysiques obtenues par la mission InSight.

InSight a atterri avec succès dans l' Elysium Planitia en novembre 2018. Depuis le début de 2019, SEIS (Seismic Experiment for Interior Structure) surveille en permanence l'activité sismique de Mars, avec pour objectif de déterminer les profils de vitesse et les structures internes de la planète. Ces observations sismologiques sont complétées par la possibilité d'effectuer un suivi de haute précision, et à long terme, de la rotation et de l'orientation de Mars grâce à l'instrument RISE (Rotation and Interior Structure Experiment), visant à déterminer le rayon, la densité et l'état du noyau. La mission InSight, récemment prolongée de deux années supplémentaires, est en train de collecter des informations sans précédent sur la structure interne et la dynamique de la «planète rouge».

Cependant, la capacité d'interpréter pleinement les observations géophysiques, de produire des modèles précis du manteau et du noyau de Mars, en termes de composition, de structure et de dynamique, repose sur la connaissance des propriétés physiques et chimiques des matériaux constitutifs. À cet égard, comme dans le cas de la Terre, les expériences en laboratoire de physique minérale et de pétrologie à haute pression et haute température, les calculs et la modélisation sont d'une importance capitale. Une approche intégrée et synergique, combinant la sismologie, la géodésie, la physique minérale, la pétrologie, la géochimie et la thermodynamique, élargira et améliorera considérablement le retour scientifique de la mission InSight.

Compétences

Nous recherchons un(e) post-doctorant(e) pour rejoindre l'équipe et apporter sa contribution originale à l'étude de l'intérieur de Mars. Le(la) candidat(e) doit être autonome mais capable de travailler efficacement dans un environnement collaboratif, et de mener des activités de recherche à la frontière entre la science des matériaux et la science des planètes. Les expérimentateurs aussi bien que les modélisateurs sont invités à postuler.
Les candidats doivent avoir soit / ou
- une expérience avérée des mesures à haute pression et haute température, idéalement à la fois dans des presses à grand volume et dans des cellules à enclume diamantées chauffées au laser, y compris une expertise dans l'analyse in situ et ex-situ basée sur des techniques de synchrotron et / ou de laboratoire (par exemple, microscopie électronique, diffraction, absorption ou diffusion des rayons x, méthodes ultrasoniques, spectroscopies optiques, techniques pompe-sonde).
- une expérience avérée dans la modélisation de la structure et de la dynamique des intérieurs planétaire, basée sur des approches thermodynamiques, ou simulations numériques ou par éléments finis.
Un doctorat en physique, science des matériaux, sciences de la Terre et des planètes ou dans un domaine proche est requis pour ce poste.

Contexte de travail

L'activité de recherche sera développée dans le cadre de la mission InSight (Interior Exploration using Seismic Investigations, Geodesy and Heat Transport) du programme Discovery de la NASA, dont D. Antonangeli est co-investigateur, et soutenue par le Centre National d'Études Spatiales (CNES) et par le projet ERC PICKLE (Planetary Interiors Constrained by Key Laboratory Experiment), dont D. Antonangeli est l'investigateur principal. Le/la chercheur(chercheuse) post-doctoral intégrera l'équipe scientifique InSight en tant que collaborateur(collaboratrice). Suite au succès du programme Apollo, InSight est la première mission de sismologie extraterrestre à sonder l'intérieur d'une planète tellurique autre que la Terre. Par conséquent, cela fournira une occasion unique d'améliorer nos connaissances non seulement sur Mars, mais aussi sur les planètes telluriques en général.
Le projet de recherche sera mené à l'Institut de Minéralogie, de Physique des Matériaux et de Cosmochimie (IMPMC), une unité mixte de recherche soutenue par le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), Sorbonne Université, et le Muséum National d'Histoire Naturelle (MNHN), et plus particulièrement au sein de l'équipe de recherche Minéralogie, Pétrologie et Physique Planétaire (MP3).

L'IMPMC compte des chercheurs/chercheuses ayant des compétences couvrant la physique de la matière condensée, la science des matériaux, la biologie et la minéralogie, offrant ainsi un cadre de recherche véritablement multidisciplinaire. L'IMPMC entretient des liens historiques avec les installations synchrotrons et possède une expertise unique dans les expérimentations à haute pression et les technologies liés aux cellules à enclume de diamant et aux presses gros volumes. Sur place, nous avons accès à un laboratoire de synthèse complet, à un laboratoire de cellules à enclume de diamant et chauffage laser, ainsi qu'à un laboratoire des presse grand volume (piston-cylindre, presses Paris Edinburg, presse multi-enclumes), une installation de micro-usinage par laser femtoseconde, microscopes électroniques (MEB, MET, microsonde), découpe par faisceau ionique focalisé (FIB), une NanoSIMS, une plateforme de diffraction des rayons X, un setup pour mesures d'acoustique picoseconde et divers spectromètres optiques (spectromètres Raman, infrarouge, Brillouin).

Contraintes et risques

Sous réserve d'une évolution positive du contexte sanitaire, il faut s'attendre à des voyages nationaux et internationaux pour effectuer des mesures (par exemple aux synchrotrons) ainsi que pour assister à des réunions et des conférences.

Informations complémentaires

Le salaire est financé par l'ERC CoG PICKLE (PI D. Antonangeli). L'activité de recherche est soutenue par le CNES et l'ERC CoG PICKLE.
La date de début préférée est septembre-octobre 2021. Le poste est immédiatement ouvert et le restera jusqu'à ce qu'il soit pourvu. Le premier contrat est de 18 mois, avec prolongation possible en fonction des progrès accomplis.

On en parle sur Twitter !