En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7588-EMMLHU-005 - H/F post doctorant : Design d'une caméra infrarouge dont la couche active est faite de nanocristaux colloïdaux

H/F post doctorant : Design d'une caméra infrarouge dont la couche active est faite de nanocristaux colloïdaux

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mercredi 4 novembre 2020

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7588-EMMLHU-005
Lieu de travail : PARIS,PARIS 05
Date de publication : mercredi 14 octobre 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 4 janvier 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2500 et 3100€ brut mensuel selon experience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Le groupe d'accueil (INSP-Sorbonne université) en collaboration avec New imaging technologies (NIT) travaille au développement d'une nouvelle génération de caméra infrarouge à bas cout dont la couche active est faire de nanocristaux à faible bandes interdites. Des résultats préliminaires ont dors à présent permis de démontré l'obtention d'image et de films (arXiv preprint arXiv:2001.11554).
Par rapport aux technologiques historiques les nanocristaux offrent un plus faible cout de fabrication tout en supprimant l'étape complexe d'hybridation entre la couche active et le circuit de lecture. Ceci est en particulier prometteur pour la réduction de la taille des pixels vers la limite de diffraction.
Tous l'enjeu du projet est de transférer les concepts développés à l'échelle du pixel unique vers une caméra
Le projet est très pluridisciplinaire avec à la fois de la physico chimie des nanoparticules, du design de composant optoélectronique (diode), de l'électronique et de la caractérisation de composants infrarouges.

Activités

Le post doctorant travaillera à la transformation de solution de nanocristaux infrarouges (HgTe typiquement) en des films conducteurs qui devront être déposés sur des circuits de lecture. Le but sera d'optimiser la qualité (couche épaisse pour augmenter l'absorption, et uniforme sur toutes la taille de l'image).
Le candidat développera une nouvelle structure de diode qui soit compatible avec la présence d'un circuit de lecture. Ce travaille pourra se faire en utilisant des mesures de photoémission au synchrotron afin de rationaliser l'alignement de bande du composant.
Le candidat développera également une technique d'encapsulation de la couche active qui soit compatible avec les matériaux actifs (ie dépôt à basse température avec une gamme limites de solvant disponible)
A terme nous voudrions également travailler sur les différentes techniques de dépôt des nanoparticules et en particulier explorer le dépôt par impression pour limiter la quantité de matériau déposés

Compétences

Un solide bagage en synthèse de nanoparticules et sur la modification de leur chimie de surface est nécessaire. Une expérience en salle blanche, en caractérisation de composants optoélectroniques ou liés à l'utilisation de circuit de lecture serait un plus évident. Une expérience en impression jet d'encre serait également intéressante.
Le candidat devra travailler dans une équipe internationale et donc la maitrise de l'anglais est nécessaire. Le français est un plus mais pas indispensable

Contexte de travail

Le projet s'inscrit dans le cadre des projets ERC et Astrid NITQuantum en collaboration avec la PME New imaging technologies (NIT). Le but du projet est de développer une nouvelle génération de caméra infrarouge dont la couche active est constituée de nanocristaux infrarouge. Le travail se fera en collaboration avec l'ingénieur chimiste du laboratoire. Le travail s'effectuera également en collaboration avec NIT. Des réunions d'échange sont donc prévues au cours desquelles le post doctorant devra présenter son travail.
Le travail s'effectuera à l'institut des Nanosciences de Paris INSP dans l'équipe d'Emmanuel Lhuillier (el@insp.upmc.fr). Les candidats sont vivement invités à prendre contact avant de déposer leur candidature.

Contraintes et risques

manipulation de nanoparticules et solvants chimiques
manipulation de laser

On en parle sur Twitter !