En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7504-CATBON-030 - Post-doc (H/F) Développement d'approches de microscopie électronique operando pour l'étude de la texturation et des modifications structurales des matériaux poreux

Post-doc (H/F) Développement d'approches de microscopie électronique operando pour l'étude de la texturation et des modifications structurales des matériaux poreux

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : vendredi 6 août 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7504-CATBON-030
Lieu de travail : STRASBOURG
Date de publication : vendredi 16 juillet 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 octobre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : A partir de 2675 € brut mensuel (en fonction de l'expérience)
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

La détermination des propriétés structurales et texturales des matériaux poreux est indispensable à l'optimisation de leurs propriétés d'intérêt pour l'utilisation dans des applications. Ces caractéristiques structurales et morphologiques sont héritées des processus de synthèse, de mise en forme et de traitement post-synthèse. La microscopie électronique en mode environnemental est indispensable à la compréhension de ces processus mais sa mise en œuvre expérimentale reste encore un défi. Ce projet de recherche se propose de développer des méthodologies de suivi in-situ par microscopie électronique en transmission environnementale de l'évolution des matériaux poreux lors de leur synthèse ou transformations structurales post-synthèse.

Activités

- Utiliser un microscope électronique en transmission équipé de correcteur au niveau de la sonde électronique.
- Développer des méthodologies de suivi in-situ par microscopie électronique en transmission environnementale
- Appliquer ces méthodologies à l'étude in-situ de la formation du réseau de pores dans l'alumine nanostructurée, suite à l'agrégation de cristallites élémentaires et l'agglomération des agrégats, et dans les zéolites mésoporeux soumis à des traitements post-synthèse
- Exploiter les données obtenues par microscopie électronique in situ et operando
- Rédiger des articles scientifiques à partir des résultats obtenus et présenter les résultats à des conférences.
- Participer aux autres projets scientifiques du laboratoire commun de recherche CARMEN
- Participer à l'encadrement des doctorants et stagiaires de l'équipe.

Compétences

- Forte expertise dans l'utilisation de la microscopie électronique en transmission corrigé d'aberration au niveau de la sonde électronique.
- Savoir-faire expérimental dans la mise en œuvre des expériences de microscopie électronique en mode environnemental, gaz ou liquide.
- Savoir-faire dans l'utilisation des autres modes basés sur la microscopie électronique : spectroscopie EDX et diffraction d'électrons.
- Connaissances en sciences des matériaux et nanosciences, propriétés structurales et chimiques de la matière condensée.
- Notions de catalyse hétérogène.

Contexte de travail

Le (la) candidat(s) sera attaché(e) à l'équipe de microscopie électronique du département « Surfaces et Interfaces » de l'IPCMS et utilisera les équipements de la plateforme de microscopie électronique correspondante. L'équipe est actuellement constituée d'un professeur, de trois ingénieurs et de six doctorants. Le travail fait partie des activités de recherche du laboratoire commun de recherche CARMEN et se déroulera à l'IPCMS de Strasbourg avec quelques séjours à l'IFPEN. Une fois développée, la méthodologie sera ensuite appliquée aux autres systèmes étudiés dans les quatre thèses actuellement en cours dans le laboratoire commun dont les études in-situ représentent le sujet transverse entre ses différents axes scientifiques.
Il (elle) pourra aussi développer d'autres sujets de recherche autour de l'utilisation de la microscopie électronique pour déterminer les propriétés structurales à l'équilibre et aussi dynamiques des nanomatériaux et nanostructures.

Contraintes et risques

Les expériences de microscopie électronique environnementale en mode « operando » (dans des conditions représentatives des processus à étudier) peuvent être longues à mettre en place et à réaliser (la durée totale peut dépasser 8h).

On en parle sur Twitter !