En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7356-EMMBOZ-001 - Chercheur en pilotage de bâtiments flexibles à l'échelle quartier (H/F)

Chercheur en pilotage de bâtiments flexibles à l'échelle quartier (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7356-EMMBOZ-001
Lieu de travail : LA ROCHELLE
Date de publication : samedi 11 janvier 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 10 mois
Date d'embauche prévue : 1 mars 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 617.05 € bruts mensuels
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Les bâtiments énergétiquement flexibles peuvent participer à une meilleure intégration des énergies renouvelables en modulant leur consommation d'énergie. La gestion anticipative des besoins de chauffage des bâtiments neufs et existants pourrait fournir de 10 à 20 GW de modulation en France. Malgré un fort potentiel identifié, cette technologie peine à se développer à cause d'un certain nombre de barrières: communication, respect de la vie privée, optimum économique, contrôle et fiabilité de la réponse.
Le projet ANR CLEF (Control strategies for Large scale aggregation of Energy Flexible buildings) s'intéresse tout particulièrement à ces deux derniers problèmes et a pour objectif de tester des mécanismes de gestion anticipative indirecte pour optimiser l'utilisation de l'énergie et coordonner la réponse de bâtiments flexibles. L'utilisation d'un contrôleur indirect permet d'approcher l'équilibre offre/demande à l'échelle quartier, tout en autorisant un certain degré de liberté à l'échelle du bâtiment. Cependant, le principal défi du contrôleur indirect est d'obtenir une estimation fiable de la capacité disponible, afin de pouvoir échanger cette capacité sur le marché de l'électricité. Les cas d'étude sont deux quartier situés à La Rochelle : le parc bas carbone d'Atlantech et le quartier de Villeneuve les Salines qui est en cours de rénovation. Le projet a commencé en Janvier 2018 pour une durée de 3 ans. Le projet est coordonné par le LaSIE (La Rochelle) et des partenaires du G2Elab (Grenoble) apporteront leur expertise dans la modélisation des réseaux électriques. Plus d'infos : http://lasie.univ-larochelle.fr/2018-2021-CLEF-ANR.
Dans le cadre de ce projet, le LaSIE recrute un chercheur pour développer le pilotage des bâtiments flexibles à l'échelle quartier.

Activités

Les travaux de recherches viendront compléter les résultats obtenus lors des deux premières années du projet. La modélisation de la flexibilité sur les usages blancs et sur le chauffage a été développée en prenant en compte le comportement des occupants et l'acceptabilité de ceux-ci vis-à-vis des modulations. Ces modèles reflètent donc la diversité et le comportement parfois stochastique des occupants. Un premier cas d'étude a été développé sur le cas d'étude du parc Atlantech. Les premiers résultats ont montré la possibilité d'utiliser un signal prix pour contrôler un groupe de bâtiment. Ces études doivent être poursuivies afin de prendre en compte (notamment) différents types de signaux et évaluer la robustesse du pilotage.
Le post-doctorant travaillera donc à partir des modèles développés, sur le quartier de Villeneuve les Salines, afin :
- D'évaluer la robustesse du pilotage quartier, en s'appuyant sur des modèles de type boite noire. La robustesse sera testée vis-à-vis de la taille du quartier, du comportement des occupants, du climat et des scénarios de flexibilité ;
- D'évaluer l'influence de la rénovation énergétique sur le potentiel de flexibilité du quartier. Villeneuve-les-Salines étant un quartier en cours de rénovation, il sera intéressant de prendre en compte l'influence d'une demande en chauffage réduite.
En complément des missions de réalisation du projet scientifique ANR CLEF, des missions de diffusion sont attendues avec notamment :
- l'interaction avec les partenaires scientifiques du projet (notamment le G2Elab et le CSTB) ;
- la valorisation des résultats via la participation à des congrès ;
- la production scientifique via des publications dans des revues.

Compétences

Titulaire d'un doctorat, le ou la candidate devra posséder des compétences dans les domaines de l'énergétique du bâtiment et de la modélisation. Des connaissances en contrôle et optimisation seraient appréciées. Des bases en programmation scientifique seront nécessaires (e.g. Python). La maîtrise orale et écrite de l'anglais est requise. Par ailleurs, le ou la candidate devra se montrer curieux et autonome.

Contexte de travail

Le chercheur sera basé au LaSIE (Laboratoire des Sciences de l'Ingénieur pour l'Environnement), une unité mixte de recherche CNRS-La Rochelle Université (UMR 7356). L'unité réunit un large spectre de compétences avec des approches intégrées depuis l'échelle atomique jusqu'au matériau, au bâti et son environnement à différentes échelles de temps et d'espace. Le chercheur travaillera sous la responsabilité d'un enseignant-chercheur et en collaboration avec un autre chercheur. Il sera intégré à l'équipe de recherche Bâtiments et Ville Durable (BVD) au sein du Laboratoire LaSIE.
Le CNRS réalise la gestion administrative et financière du projet ANR CLEF.

Contraintes et risques

Des déplacements ponctuels en France ou à l'étranger, pour des réunions ou des séminaires, sont à prévoir.

On en parle sur Twitter !