En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7346-ANNPOR-129 - Ingénieur en Conception de Circuits Microélectroniques liés à la détection des rayonnement ionisants (H/F)

Ingénieur en Conception de Circuits Microélectroniques liés à la détection des rayonnement ionisants (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
- Français-- Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 18 avril 2024

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler

Informations générales

Intitulé de l'offre : Ingénieur en Conception de Circuits Microélectroniques liés à la détection des rayonnement ionisants (H/F)
Référence : UMR7346-ANNPOR-129
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : MARSEILLE 09
Date de publication : jeudi 28 mars 2024
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 juin 2024
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2866 et 3236 euros mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Niveau 7 - (Bac+5 et plus)
Expérience souhaitée : 1 à 4 années
BAP : Sciences de l'Ingénieur et instrumentation scientifique
Emploi type : Responsable assurance qualité / produit

Missions

Mission :
Concevoir des circuits intégrés analogiques faible bruit et faible consommation, réaliser des simulations au niveau des transistors, effectuer superviser l'implémentation physique (layout), et valider le silicium

Activités

• Concevoir et simuler et tester des architectures d’amplification et de mise en forme de signaux analogiques. Etablir les compromis performances/robustesse/ consommation d’énergie
• Anticiper les effets des dérives de process pour garantir les rendements de fabrication. Vérifier le fonctionnement du circuit intégré avec les contraintes d’utilisation en milieu industriel (température, CEM, tension d’alimentation…) + caractérisation du fonctionnement aux limites du process micro-électronique retenu
• Rédiger un document de conception détaillé et participer à la définition du système d’acquisition nécessaire pour la caractérisation de l’ASIC.
• Etudier l’impact de technologies avancées sur les performances

Compétences

• Connaissances approfondies en électronique analogique
• De solides connaissances et sens de créativité en conception de circuits microélectroniques, notamment les circuits analogiques bas bruit et basse consommation
• Maîtrise des outils de conception, de simulation, de dessin et de vérifications d’ASICs analogiques (environnement Cadence)
• Connaissance des règles de conception de circuits mixtes (Analogiques/Numériques)
• Une première expérience en conception de circuits intégrés analogiques et/ou en conception de systèmes de tests, d’acquisition et de traitement
• Maîtrise de l’anglais scientifique et technique est requise, à l’écrit et à l’oral

• Autonomie et prise d’initiatives
• Présentation des résultats à l’oral et à l’écrit et soutenir une discussion technique,
• Coopération, interaction et travail en équipe.

Contexte de travail

Le Centre de Physique des Particules de Marseille est une Unité Mixte de Recherche (UMR 7346). Le laboratoire relève de l’Institut national de physique nucléaire et de physique des particules (IN2P3), sous la double tutelle du CNRS et d’Aix-Marseille Université.
Le CPPM est impliqué dans la mise en œuvre de détecteurs pour les grandes expériences du CERN. Il participe en particulier à la conception des circuits intégrés nécessaires à la construction, l’assemblage et la mise au point de ces détecteurs.
Le CPPM travaille régulièrement sur des projets de collaborations industrielles en rapport avec l’activité principale. A ce titre, le CPPM et une entreprise de la région ont démarré une collaboration pour concevoir et réaliser un circuit intégré dédié à la détection de rayonnements ionisants. Le front end analogique du circuit devra permettre de polariser les détecteurs, amplifier et mettre en forme les signaux. Dans cette réalisation, le facteur de bruit des étages analogiques constitue le point critique pour la conception puisqu’il impacte directement les performances métrologiques de l’ensemble ASIC + détecteurs. L’optimisation du rapport signal à bruit (SNR) constitue donc une difficulté importante à surmonter au cours de l’étude, d’autant plus, qu’elle devra se faire conjointement avec l’optimisation de la consommation électrique.
Le personnel permanent du laboratoire compte environ 40 chercheurs/enseignants-chercheurs et 80 ingénieurs/techniciens/administratifs, auxquels s’ajoute une quarantaine de doctorants et visiteurs étrangers. Le poste se situe au niveau du service électronique composé d’une vingtaine de personnes.
Ce contrat de 12 mois est renouvelable.