En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7342-MICLEB-004 - Chercheur (H/F) sur l'étude expérimentale de la QBO

Chercheur (H/F) sur l'étude expérimentale de la QBO

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
- Français-- Anglais

Date Limite Candidature : mardi 23 juillet 2024 23:59:00 heure de Paris

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler

Informations générales

Intitulé de l'offre : Chercheur (H/F) sur l'étude expérimentale de la QBO
Référence : UMR7342-MICLEB-004
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : MARSEILLE 13
Date de publication : mardi 2 juillet 2024
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 janvier 2025
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 3081 € et 4756 € brut mensuel selon expérience
Niveau d'études souhaité : Niveau 8 - (Doctorat)
Expérience souhaitée : Indifférent
Section(s) CN : Milieux fluides et réactifs : transports, transferts, procédés de transformation

Missions

Le chercheur (H/F) fera partie d'un projet international financé par la Fondation Simons et intitulé “Fundamental Fluid Processes in Climate, Stellar, and Planetary Modeling”. Il/elle travaillera sous la supervision de M. Le Bars (CNRS, IRPHE) et J. Noir (ETH Zurich). L'objectif sera de modéliser expérimentalement le phénomène d'oscillation quasi-biennale (QBO) observé dans l'atmosphère terrestre, et plus spécifiquement d'évaluer l'influence de la stochasticité spatio-temporelle de la source d'ondes sur sa régularité.

Activités

Le chercheur (H/F) sera responsable de l'ensemble des activités suivantes :
- finalisation et test du dispositif expérimental.
- étude systématique de la formation d'une QBO et de ses caractéristiques en fonction du spectre spatio-temporel du forçage et en fonction de la source de la stratification ambiante.
- analyse systématique des données et mise au point, sur la base des résultats obtenus, d'une paramétrisation applicable génériquement aux systèmes planétaires et stellaires.
- publication d'un ou plusieurs articles scientifiques et participation active à des conférences nationales et internationales dans les domaines de la mécanique des fluides fondamentale et des sciences planétaires.

Compétences

Le candidat doit avoir un doctorat en physique, ingénierie ou sciences de la Terre et de l’Univers. Il devra posséder de solides connaissances et compétences en mécanique des fluides, ainsi que d'un intérêt certain pour les projets interdisciplinaires. Une expérience en métrologie, par exemple de type PIV, sera fortement appréciée. Une liste de publications dans les meilleurs journaux scientifiques sera un atout significatif.

Contexte de travail

L'IRPHE est un laboratoire de recherche en mécanique des fluides et physique non-linéaire, avec environ 50 personnels permanents et autant de doctorants et post-doctorants. C'est une unité mixte de recherche affiliée au CNRS, à l'Université d'Aix-Marseille et à l'Ecole Centrale Marseille. Ce projet s'inscrit par ailleurs dans le cadre d’un projet international financé par la Fondation Simons et intitulé “Fundamental Fluid Processes in Climate, Stellar, and Planetary Modeling”. Ce projet regroupe des équipes de UC San Diego, Northwestern, University of Chicago, ETH Zurich, et CNRS / IRPHE. À ce titre, le chercheur (H/F) participera aux réunions régulières du consortium. Des rencontres régulières avec les 2 encadrants M. Le Bars et J. Noir seront également organisées, mais une bonne indépendance est attendue du candidat retenu.

Le poste se situe dans un secteur relevant de la protection du potentiel scientifique et technique (PPST), et nécessite donc, conformément à la réglementation, que votre arrivée soit autorisée par l'autorité compétente du MESR.

Contraintes et risques

N/A