En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7330-NOEGAR-007 - H/F Post Doc. Suivi de la triple composition isotopique en oxygène du cycle de l'eau

H/F Post Doc. Suivi de la triple composition isotopique en oxygène du cycle de l'eau

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7330-NOEGAR-007
Lieu de travail : AIX EN PROVENCE
Date de publication : vendredi 20 mars 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2695 € Brut par mois
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Suivi de l'évolution saisonnière de la triple composition isotopique en oxygène de l'eau et la vapeur d'eau à l'interface sol-plante-atmosphère.
Nous recherchons un candidat à un contrat post-doctoral dans le cadre d'un projet financé par l'ANR (Agence Nationale de la Recherche) et intitulé " Dynamique passée de l'humidité atmosphérique continentale et de la végétation : apports de la triple composition isotopique en oxygène de l'oxygène" (https://www.cerege.fr/fr/2017-anr-humi-17). Le candidat retenu examinera, dans les conditions naturelles, l'évolution saisonnière de la triple composition isotopique en oxygène de l'eau et de la vapeur d'eau à l'interface sol-plante-atmosphère. Ce suivi servira à i) tracer la contribution de l'évaporation et de la transpiration à la vapeur d'eau atmosphérique, et ii) calibrer la relation entre la triple composition isotopique en oxygène de la silice végétale, issue de celle l'eau des plantes, et l'humidité relative atmosphérique, pour la mise au point d'un marqueur d'humidité relative passée.

Activités

Le (la) candidat(e) retenu(e) sera basé(e) au CEREGE, laboratoire en Sciences de la Terre à forte interdisciplinarité, et fera partie du groupe Climat (https://www.cerege.fr/en/research/climate-research-group). Le suivi aura lieu à l'observatoire expérimental du Chêne pubescent (O3HP) situé dans le Luberon (France) (https://o3hp.obs-hp.fr/index.php/en), en zone méditerranéenne. Les précipitations, l'eau du sol, l'eau des plantes, la silice des plantes et la vapeur d'eau atmosphérique seront échantillonnées et analysées par spectrométrie de masse et spectroscopie laser, sur site et au laboratoire. Les données seront comparées aux résultats obtenus récemment en microcosmes (http://www.ecotron.cnrs.fr).

Compétences

Nous recherchons un(e) candidat(e) motivé(e) et créatif(ve) ayant un doctorat en sciences de la terre depuis moins de deux, en écologie ou en physiologie végétale et une formation en géochimie des isotopes stables de l'oxygène. Une expérience préalable avec la triple composition isotopique de l'O2 ou de l'eau est fortement souhaitable. Maitrise de l'Anglais et fort esprit de collaboration sont nécessaire.

Contexte de travail

Le CEREGE (Centre Européen de Recherche et d'Enseignement en Géosciences de l'Environnement) se situe sur le plateau de l'Arbois à Aix en Provence (France) (https://www.cerege.fr/fr). Le (la) chercheur(se) sera intégré à l'équipe CLIMATS et aura à sa disposition les moyens analytiques de la plateforme PANISS (Plateforme d'Analyse des Isotopes Stables). Le candidat retenu collaborera étroitement avec les scientifiques du CEREGE, de l'O3HP (https://o3hp.obs-hp.fr) et de l'ECOTRON (http://www.ecotron.cnrs.fr). et participera aux réunions du projet réunissant plusieurs groupes de recherche (France et Canada).

Contraintes et risques

Plusieurs séjours de 2-3 semaines à l'observatoire (site reculé), pour échantillonner et analyser la vapeur d'eau par spectrométrie laser, sont prévus. Un permis de conduire est nécessaire.

On en parle sur Twitter !