En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7327-MARROU0-031 - Chercheur H/F sur le projet AGREEGAS : Analyse et Gestion des Risques de dépôt-colmatage liés à l'exploitation de Doublet Géothermique

Chercheur H/F sur le projet AGREEGAS : Analyse et Gestion des Risques de dépôt-colmatage liés à l'exploitation de Doublet Géothermique

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mardi 13 décembre 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR7327-MARROU0-031
Lieu de travail : ORLEANS
Date de publication : mardi 22 novembre 2022
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 février 2023
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2805 et 3963 euros bruts par mois
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Au CNRS, l'Institut des Sciences de la Terre d'Orléans (ISTO), dans le cadre de son engagement dans des projets de recherche scientifique accélérant la transition énergétique, participe avec le BRGM, l'Université de Tours, les maîtres d'ouvrage et les représentants sectoriels de la filière à un ambitieux projet régional (AGREEGAS) afin de caractériser les processus biogéochimiques responsables du colmatage des doublets géothermiques à très basse enthalpie. En région Centre-Val de Loire, certaines installations exploitant des eaux peu profondes sont confrontées à des dysfonctionnements importants conduisant à des opérations de maintenance coûteuses, voire à l'arrêt de l'exploitation. La cause principale est le développement de dépôts d'oxy/hydroxydes de fer et de manganèse dans les échangeurs de chaleur et parfois dans les crépines des puits. L'objectif du projet est de mieux comprendre ces mécanismes de colmatage conduisant à des problèmes d'exploitation et de proposer, d'une part, des recommandations basées sur une meilleure caractérisation de ces environnements pour les nouveaux doublets et, d'autre part, des solutions de remédiation pour les doublets déjà en exploitation.
La contribution scientifique de l'ISTO vise à étudier ces processus clés influençant les réactions de précipitation des minéraux. Un des verrous technologiques est la caractérisation des processus physiques, chimiques et microbiens qui déclenchent la précipitation des oxy/hydroxydes de fer lors de l'exploitation des fluides géothermiques.

Activités

Plus spécifiquement, les missions du ou de la post-doctorant(e) se déclinent en quatre tâches majeures :
- Participation à des campagnes de prélèvements sur site : échantillonnage, mesures sur site de paramètres physico-chimiques pouvant inclure la spéciation (notamment du fer : fer particulaire, Fe2/Fe3), filtrations... ;
- Analyse d'échantillons solides et liquides: caractérisation des dépôts (analyse élémentaire, XRD, MEB) et composition chimique des solutions aqueuses ;
- Expériences de laboratoire: il/elle devra concevoir et réaliser des expériences de laboratoire (systèmes fermés de type batch) sur des échantillons d'eau pour analyser l'influence des paramètres (Température, pCO2, conditions redox) sur la cinétique de précipitation. Dans le cas où les processus sont catalysés par des micro-organismes, un suivi de l'activité bactérienne est prévu à partir de mesures UV-Visible.
- Interprétation des résultats et modélisation numérique pour déterminer les principaux mécanismes réactionnels impliqués dans les processus de dépôt.
Enfin, le ou la post-doctorant(e) qui rejoindra le projet sera en charge de la valorisation des résultats (publications, présentations dans des conférences nationales et internationales spécialisées, etc.)
Le projet est financé par la Région Centre Val-de-Loire.

Compétences

Le ou la candidat(e) doit être titulaire d'un doctorat en géochimie ou en microbiologie et posséder une solide connaissance des processus physico-chimiques et de la géochimie réactive. Le candidat doit avoir une forte aptitude au travail expérimental et être capable de travailler de manière indépendante. Des compétences en modélisation numérique et couplages (THMC) appliquées aux géosciences prédictives seront appréciées. Des compétences orales et écrites, tant en langue française qu'en langue anglaise, seront également requises.
Envoyez CV, lettre de motivation et lettres de recommandation.

Contexte de travail

Le ou la post-doctorant(e) travaillera en étroite collaboration avec les équipes impliquées dans le projet AGREEGAS, des experts en géochimie et modélisation thermodynamique, en géologie et en microbiologie. Les travaux de recherche seront principalement effectués à l'ISTO - UMR 7327 (Orléans, France, https://www.isto-orleans.fr/en) et au BRGM (Orléans, France, https://www.brgm.fr). Le ou la candidat(e) aura accès à l'ensemble des équipements des plateformes analytiques de l'ISTO.

Contraintes et risques

Des missions régulières sur les sites étudiés (en Région Centre Val-de-Loire) ou dans les laboratoires partenaires du projet sont à prévoir.

On en parle sur Twitter !