En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7315-FABROS-006 - Chercheur sur l'impression 3D en canal microfluidique par projection d'hologrammes (H/F)

Chercheur sur l'impression 3D en canal microfluidique par projection d'hologrammes (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mercredi 15 décembre 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7315-FABROS-006
Lieu de travail : LIMOGES
Date de publication : mercredi 24 novembre 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 janvier 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Rémunération comprise entre 2663 € et 3783 € bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Développement de feedstocks (typiquement des résines base acrylates et des polymères précurseurs de céramiques renfermant des charges minérales) utilisés pour la photo-polymérisation 3D par projection d'hologrammes en canal micro-fluidique. Le but est l'obtention d'architectures complexes de tailles micrométriques (déflecteurs, mélangeurs, etc.) pour la fabrication de canaux structurés de types lab-in-lab, ainsi que la production d'objets 3D directement en flux.

Activités

Le projet dans lequel s'inscrit l'offre est soutenu financièrement par la Région Nouvelle Aquitaine. Il implique un consortium de 3 partenaires avec les missions suivantes :
- IRCER (UMR CNRS 7315, Limoges) : formulation et préparation des feedstocks photo-polymérisables, tests de photo-polymérisation en banc optique dédié et caractérisations associées. Le CDD proposé s'inscrit dans ce cadre.
- XLIM (UMR CNRS 7252, Limoges) : développement du banc optique de projection d'hologrammes. A date, le banc existe déjà et il est opérationnel. Il s'agit de le faire évoluer en termes de compacité en une véritable "imprimante". Ce travail est confié à un second post-doc de profil opticien recruté par XLIM avec lequel le/la candidat(e) recruté par l'IRCER travaillera en étroite collaboration.
- Le CTTC (Centre de Transfert de Technologies Céramiques, Limoges) : Scale-up et étude de marché dans le but de la création éventuelle d'une start-up

Compétences

- Chimie des matériaux, idéalement céramiques
- Formulation de résines photo-polymérisables (idéalement dans le visible)
- Compétences dans le domaines des polymères précurseurs de céramiques
- Connaissances des technologies d'impression 3D par photo-polymérisation
- Maîtrise des techniques de caractérisation associées (MEB, FT-IR, Raman, etc.)
- Autonomie, créativité et goût pour le travail en équipe interdisciplinaire
- Esprit d'entreprise (possibilité de création d'une start-up !)
- Maîtrise de l'anglais écrit et parlé
- Bonne capacité de rédaction

Contexte de travail

Le CDD d'un an proposé est basé à 'IRCER Limoges (Institut de Recherche sur les Céramiques - http://www.ircer.fr). L'IRCER est une UMR CNRS de 200 personnes. Il est le plus grand laboratoire de recherche dans son domaine (procédés céramiques) en Europe. Ses équipements de fabrication et de caractérisation constituent également une plateforme unique et à l'état de l'art offrant à disposition des chercheurs l'ensemble des outils dont ils ont besoin pour mener une recherche de qualité. Par ailleurs, l'IRCER a un fort rayonnement international et, de par son positionnement thématique autour des procédés, entretient un vaste réseau de partenaires industriels source d'opportunités. Enfin, l'IRCER a été le précurseur de l'impression 3D des céramiques en France et, à ce titre, possède une grande légitimité dans le domaine.

Contraintes et risques

Pas de contraintes, ni de risques spécifiques si ce n'est la manipulation de produits chimiques nécessitant le port des EPI et un travail sous hotte aspirante, voire en boîte à gants dans certains cas.

On en parle sur Twitter !