En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7303-SYLDAV-001 - Chercheur Post-doc projet ENERGON Labex DRIIHM H/F

Chercheur Post-doc projet ENERGON Labex DRIIHM H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mercredi 11 août 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7303-SYLDAV-001
Lieu de travail : AIX EN PROVENCE
Date de publication : mercredi 21 juillet 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 novembre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2 145 et 2 728 euros bruts mensuels
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

L'emploi de chercheur postdoctorant pour 2 ans s'inscrit au cœur du programme interdisciplinaire ENERGON « Transitions énergétiques et reconfigurations des socioécosystèmes : mobiliser les OHM pour produire une méthodologie intégrée », retenu dans le cadre de l'appel à contribution Programmation Transverse du LabEx DRIIHM (2021-2024).
Les travaux sur l'impact localisé de la transition énergétique sont majoritairement de nature sectorielle et monographique. L'enjeu du projet ENERGON, au cœur des OHMs (Observatoires Hommes Milieux), est de dépasser ce cloisonnement, en croisant les dimensions sociales, techniques et environnementales propres à chaque socioécosystème. L'idée d'un nexus « Société-Technique-Environnement » sera mise à l'épreuve en considérant les OHMs comme des « laboratoires » permettant d'évaluer l'impact de la transition énergétique sur ces trois composantes. Une méthodologie intégrée permettra de caractériser la reconfiguration des socioécosystèmes et les interactions hommes/milieux à l'œuvre dans ce cadre. L'équipe des 6 OHMs « test » présente une large interdisciplinarité et rassemble les compétences nécessaires pour saisir les trajectoires de ces reconfigurations.
Le projet ENERGON regroupe 6 OHMs dont 4 OHMs sur le territoire français : Bassin Minier de Provence ; Fessenheim ; Pays de Biche ; Vallée du Rhône et 2 OHM internationaux en Amérique du Nord: Nunavik (Canada) et Pima County (Arizona). Il rassemble 23 chercheurs et enseignants-chercheurs de trois grands ensembles interdisciplinaires : Sciences sociales (14) ; sciences de l'environnement (5) et sciences et technologies (4) ; l'équipe représente une quinzaine de structures scientifiques.
Le poste sera rattaché l'UMR Telemme 7303 qui est située au sein de la Maison Méditerranéenne des Sciences de l'Homme, à Aix-en-Provence. L'UMR Telemme participe à l'activité du réseau des OHMs, en particulier à l'OHM-Bassin Minier de Provence. Sylvie Daviet Professeur de géographie, membre de l'UMR Telemme, est en charge du projet ENERGON.

Activités

Le postdoctorant/ la postdoctorante sera recruté/recrutée au démarrage du projet et pour une durée de 2 ans ; sa mission comportera deux volets :
- D'une part, il/elle assurera la coordination du projet de manière transversale aux différents OHMs; veillera à la tenue du calendrier du programme; au compte-rendu des réunions ; à la mise en œuvre et à la gestion de la base de données du projet, en lien avec les bases de données des différents OHM ; il/elle assurera la préparation de l'organisation des manifestations scientifiques et les modalités de diffusion des résultats de la recherche, conformément à la vocation des OHMs en termes d'interface science/société.
- D'autre part, il/elle participera pleinement au projet de recherche, à sa conception, à la définition du socle bibliographique, à l'élaboration des enquêtes de terrain et à la production des résultats de la recherche pour faire émerger les effets reconfigurateurs des transitions énergétiques. Il/elle aura par conséquent l'opportunité de publier et de participer aux publications collectives. Naturellement, son apport personnel à la recherche sera fonction de son ancrage disciplinaire.

Compétences

Le profil du post-doc sera recherché en particulier dans le champ des sciences de l'environnement ou des sciences sociales : par exemple, un profil de sociologue/politiste/géographe qui a réalisé une thèse sur les socioécosystèmes ou sur la transition énergétique aura simultanément abordé deux des paramètres de notre triptyque Société/Technique/Environnement. En raison du contexte, il/elle devra avoir une expérience de la recherche interdisciplinaire, des qualités d'adaptation à différents terrains et un « background » scientifique sur les questions énergétiques. Sur le plan conceptuel, la maitrise de la terminologie du dispositif OHM est attendue. Au vu des différentes missions citées, la personne recrutée devra posséder des qualités d'organisation, être à l'aise dans la gestion des bases de données et la diffusion des résultats de la recherche (blog, médias spécifiques en direction des acteurs de terrain et de la société civile)

Contexte de travail

Pour mémoire, le LabEx DRIIHM (Dispositif de Recherche Interdisciplinaire sur les Interactions Hommes-Milieux), regroupe les Observatoires Hommes-Milieux (OHMs) qui sont au nombre de 13, et qui sont des outils créés et portés par l'INEE (Institut National Ecologie et Environnement) au sein du CNRS. L'observatoire Hommes-Milieux du Bassin Minier de Provence a même été le premier OHM créé ; la fermeture de la mine en 2003 étant considérée comme un événement fondateur pour la transformation du socioécosystème local.
TELEMMe – Temps, espaces, langages, Europe méridionale, Méditerranée – est une unité mixte de recherche de l'Université d'Aix-Marseille et du CNRS, composée d'historiens, d'hispanistes et de géographes. C'est par le nombre de chercheurs et de doctorants le plus important laboratoire de la MMSH. La Maison méditerranéenne des sciences de l'homme (MMSH) est une composante d'Aix-Marseille Université. Membre du Groupement d'Intérêt Scientifique « Réseau National des Maisons des Sciences de l'Homme » (GIS - RNMSH), elle regroupe 11 unités mixtes et l'École doctorale 355 « Espaces, Cultures, Sociétés ». Elle appuie les activités scientifiques de ses unités associées par la mise à disposition d'équipements communs et d'outils mutualisés. Aix-Marseille Université (AMU) dispose de 5 grands campus aux standards internationaux. Sa Fondation universitaire A*Midex, qui porte l'IDEX pérennisée, contribue au développement d'un pôle interdisciplinaire d'enseignement et de recherche qualifié « d'université de recherche intensive ».
C'est dans cet environnement de travail et en interaction avec les autres OHMs du programme que l'activité du post-doc se développera. Le programme est constitué de 6 étapes clairement identifiées et dispose d'un budget courant de 89 000€ sur trois ans (hors masse salariale)

Contraintes et risques

Dans le cadre de ses missions de recherche et de coordination du programme, la personne recrutée accomplira des missions et des visites de terrain potentiellement sur les six OHM concernés par le programme ENERGON, afin notamment de veiller à la comparabilité des données produites.

Informations complémentaires

Autres sections possibles: section 36 (Sociologie et sciences du droit), section 37 (Economie et gestion), section 39 (Espaces, territoires, sociétés)

Il est attendu une ancienneté maximale de 2 ans après l'obtention du doctorat sur un poste similaire (ATER, CDD chercheur, IR)

On en parle sur Twitter !