En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7288-JACRIC-003 - Chercheur -e en biologie (H/F)

Chercheur -e en biologie (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7288-JACRIC-003
Lieu de travail : MARSEILLE 09
Date de publication : lundi 3 décembre 2018
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 février 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2605€ à 3700€ brut mensuel selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

L'objectif de ce projet est de déterminer le rôle d'un courant potassique transitoire (IA) dans les mécanismes d'intégration des messages nociceptifs et non nociceptifs par les interneurones de la corne dorsale de la moelle épinière (CDME). D'une manière générale, en fonction de son activité, fortement régulée par un grand nombre de médiateurs, IA est capable de réduire ou d'accentuer la décharge des potentiels d'action émis par les neurones. Dans la CDME, nous avons montré en 2018 qu'il varie extrêmement en fonction des différents types d'interneurones et nos données préliminaires suggèrent qu'il peut être fortement modulé dans certains modèles de douleur. Le projet vise à poursuivre cette investigation.

Activités

-Le projet sera réalisé en utilisant la technique de patch-clamp afin d'établir dans quelle région de la CDME et dans quels types d'interneurones IA présente des modulations.
-L'origine de ces modulations sera recherchée en utilisant différents types de modèles murins (souris sauvages, ou chez lesquelles les interneurones inhibiteurs sont identifiables ou présentant une délétion pour TAFA4 dont nous avons établi la fonction antalgique) soumis ou non à un modèle de douleur neuropathique.
-L'ensemble de ces investigations sera complété par une approche pharmacologique.

Compétences

- Le/la chercheur-e post-doctorant-e devra avoir une formation en biophysique, particulièrement dans le domaine des courants ioniques dépendants du voltage et maîtriser la technique d'enregistrement en patch-clamp sur des tranches de moelle épinière chez la souris adulte. Il devra par ailleurs posséder de solides connaissances de pharmacologie applicable à l'étude de la plasticité intrinsèque et synaptique.

- Bonne pratique de l'anglais

Contexte de travail

L'Institut de Biologie du Développement de Marseille (IBDM – UMR7288) situé sur le Campus de Luminy, rassemble sous une tutelle mixte du CNRS et de l'AMU, environ 240 personnes répartis sur 21 équipes de recherches et 11 plateaux techniques et services, explore le domaine de la Biologie du développement et des pathologies qui y sont associées.
L'activité s'exercera dans l'équipe «Douleur chronique : Mécanismes moléculaires et cellulaires» dirigée par Mr Aziz MOQRICH.
L'équipe étant composée de plusieurs nationalités, la pratique de la langue anglaise est indispensable.

Contraintes et risques

Néant

Informations complémentaires

Merci de poster un CV, une lettre de motivation et idéalement une lettre de recommandation

On en parle sur Twitter !