En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7285-CARNOE-015 - H/F Ingénieur-e de Recherche en Biologie - projet d'interface biologie-chimie

H/F Ingénieur-e de Recherche en Biologie - projet d'interface biologie-chimie


Date Limite Candidature : vendredi 5 novembre 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7285-CARNOE-015
Lieu de travail : POITIERS
Date de publication : vendredi 24 septembre 2021
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 18 mois
Date d'embauche prévue : 15 novembre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2462,63 et 2641,16 euros bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Supérieur à bac+5
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Au CNRS, cette offre de CDD Ingénieur/e de 18 mois s'inscrit dans le cadre d'un projet financé par l'ANR et a pour objectif d'étudier l'activité biologique de micelles activables, synthétisées par les chimistes impliqués dans le projet. Cette stratégie repose sur l'utilisation d'activateurs chimiques qui vont induire la décomposition contrôlée des micelles afin de délivrer précisément leur contenu à l'endroit et au moment voulus. Plusieurs types de micelles et d'activateurs ont été développés et il convient de déterminer in vitro les meilleures combinaisons (stabilité, vitesse d'activation, efficacité…) afin de transposer ensuite le concept dans un contexte animal.

Activités

Le (la) candidat(e) aura en charge l'ensemble des évaluations biologiques des micelles activables. Il (elle) aura pour objectif de caractériser le fonctionnement des différentes micelles et activateurs. Selon la nature des composés (fluorochrome ou agent thérapeutique), il (elle) aura aussi pour mission d'identifier les mécanismes moléculaires induits par les composés libérés par les micelles activables. Enfin, il (elle) aura la charge de transposer l'étude in vivo sur des modèles murins.

Compétences

- Connaissances en biologies moléculaire et cellulaire
- Techniques de culture cellulaire (cellules adhérentes et non adhérentes)
- Techniques de biologie moléculaire et cellulaire (transfection, Western Blot, analyse expression gène…)
- Techniques d'imagerie confocale sur cellules vivantes et fixées
- Diplôme d'expérimentation animale obligatoire
- Faire preuve d'autonomie, d'initiative et d'une forte motivation.
- Être organisé et consciencieux.
- Très bonne aptitude relationnelle pour travailler en équipe

Contexte de travail

L'IC2MP est une unité mixte de recherche CNRS et Université de Poitiers créée en 2012. L'institut est composé d'environ 280 personnes réparties sur 5 équipes scientifiques différentes et peut s'appuyer sur un plateau technique conséquent.
L'ingénieur(e) intégrera l'équipe « Synthèse Organique », plus précisément le groupe « Systèmes Moléculaires Programmés » composé de chimistes organiciens et de biologistes. Ce groupe, à l'interface entre la chimie et la biologie, est spécialisé dans le développement de molécules chimiques à visée thérapeutique.Le/la candidat(e) retenu(e) sera placé(e) sous la responsabilité de l'ingénieur de recherche en charge des piloter les évaluations biologiques du groupe « Systèmes Moléculaires Programmés »

Contraintes et risques

Des missions en France sont susceptibles d'être organisées.

On en parle sur Twitter !