En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7261-AICBEL-008 - Ingénieur de recherche en physico-chimique de l'olfaction chez les insectes H/F

Ingénieur de recherche en physico-chimique de l'olfaction chez les insectes H/F


Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7261-AICBEL-008
Lieu de travail : TOURS
Date de publication : jeudi 18 juin 2020
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 octobre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2437.62 et 2616.16 euros brut mensuel selon expérience
Niveau d'études souhaité : Ingénieur
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Nom de l'unité : Institut de Recherche sur la Biologie de l'Insecte (IRBI) UMR 7261 CNRS – Université de Tours
Présentation du poste : L'ingénieur exercera son activité au CNRS, à l'IRBI, dans le cadre du Projet PHEROAERO (Projet d'intérêt Académique : Région Centre-Val de Loire). Ce projet a pour objectif d'étudier le transport de phéromones, de l'émission à la capture par les antennes des insectes, et le transfert sur la cuticule.
Présentation de l'équipe : L'ingénieur de recherche travaillera au sein de l'équipe INOV : Interactions Organismes-Environnement, mécanismes et réponses aux changements globaux de l'IRBI et travaillera également avec des collègues des unités GREMAN (Tours), partenaires du projet PHEROAERO.

Activités

Le but premier de ce poste est de mettre au point une méthode de charactérisation chimico-physique de la cuticule d'insectes à l'aide d'un appareil AFM, présent au GREMAN, qu'il conviendra d'adapter et de réussir à mesurer les forces d'adhésion de certaines molécules lipidiques pheromonales.

Les tâches à accomplir sont donc :
1. Mise en élevage de Bombyx mori, choix de une à deux espèces complémentaires.
2. Choix d'une plateforme pour substrats biologiques (high efficient direct drive tapping mode cantilever holder for scanning in fluids) à adapter à une AFM déjà présente au GREMAN pour l'analyse de cuticule.
3. Mettre au point, suite à une visite à un laboratoire étranger collaborateur, d'un protocole permettant l'ancrage de molécules à la pointe AFM et mesures de forces d'interactions avec la cuticule.
4. Animation d'un réseau d'utilisateurs AFM (Atomic Force Microscopy).

Compétences

Les candidat(e)s doivent avoir le goût de la précision dans la mesure de faibles quantités de molécules volatiles et le travail minutieux et répétitif. Une expérience préalable avec les insectes sera un plus, tout comme une bonne commande de la dynamique de flux.

Contexte de travail

L'Institut de Recherche sur la Biologie de l'Insecte (IRBI) se consacre à l'analyse des interactions entre les insectes et leur environnement biotique et abiotique. L'IRBI est doté d'une force vive et dynamique de 27 chercheurs/enseignants-chercheurs permanents. L'institut s'appuie également sur les compétences de nombreux post doctorants et chercheurs contractuels ainsi que 18 doctorants pour un effectif global de 75 personnes. L'IRBI organise de façon régulière des séminaires scientifiques sur de thèmes variés liés aux insectes.

Contraintes et risques

Un stage d'une durée minimale de 1 mois est à prévoir en Europe dans un laboratoire spécialisé. Des déplacements fréquents entre le CERTEM, Tours, où se trouve l'AFM et l'IRBI sont à prévoir.

On en parle sur Twitter !