En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7225-ALEBRI0-031 - Postdoctorant en neurophysiologie des réseaux sociaux et de la cognition sociale chez les primates (H/F)

Postdoctorant en neurophysiologie des réseaux sociaux et de la cognition sociale chez les primates (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
- Français-- Anglais

Date Limite Candidature : mercredi 31 juillet 2024 23:59:00 heure de Paris

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler

Informations générales

Intitulé de l'offre : Postdoctorant en neurophysiologie des réseaux sociaux et de la cognition sociale chez les primates (H/F)
Référence : UMR7225-ALEBRI0-031
Nombre de Postes : 2
Lieu de travail : PARIS 13
Date de publication : mercredi 10 juillet 2024
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 36 mois
Date d'embauche prévue : 30 octobre 2024
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : A partir de 3081 € selon expérience
Niveau d'études souhaité : Niveau 8 - (Doctorat)
Expérience souhaitée : Indifférent
Section(s) CN : Cerveau, cognition et comportement

Missions

Comment les cerveaux des êtres sociaux donnent-ils un sens à leurs sociétés ? Dans le cadre du projet ERC européen NEURO-SOCIETY, le groupe Neurophysiologie de la Cognition Sociale de l'Institut du Cerveau de Paris dirigé par Julia Sliwa recherche deux chercheur.ses postdoctoraux exceptionnels intéressés par l'étude des bases neuronales de la cognition sociale. Dans l’un des projets, un(e) postdoc travaillera sur la représentation neuronale du réseau social de primates issus d'un groupe en semi-liberté en combinant la neuroimagerie avec des tests éthologiques. Dans un deuxième projet, un(e) postdoc étudiera comment différentes modalités sensorielles, y compris les sens peu étudiés de l'olfaction et du toucher, donnent naissance aux mêmes concepts sociaux sur les individus en utilisant une combinaison de neuroimagerie et de neurophysiologie. Ces approches constitueront une première étape pour commencer à comprendre les mécanismes neuronaux qui sous-tendent la création de concepts sociaux chez les primates.

Activités

- Conception et réalisation d’études visant à comprendre la perception et la cognition sociale chez les primate
- Mise en place de taches comportementales et entraînements animaux
- Acquisitions de données par Imagerie par Résonance Magnétique fonctionnelle IRMf
- Acquisitions de données par Neurophysiologie
- Analyses des données comportementales, d'imagerie, d’électrophysiologie
- Présentation orale et écrite des résultats scientifiques
- Veille bibliographique
- Participation à l'écriture de projets
- Travail en équipe
- Participation aux soins et chirurgies
- Respect des règles éthiques et obligations réglementaires relevant du protocole

Compétences

Les 2 projets se situent à l’intersection des neurosciences, de l’éthologie et de l’analyse de grands ensembles de données. Les candidatures internationales sont les bienvenues. Les candidats doivent présenter :
- motivation et curiosité scientifique
- un doctorat en neurosciences ou dans un domaine connexe
- une solide expérience préalable en neurophysiologie in vivo ou en IRMf chez les primates non humains
- une publication ou une prépublication en premier auteur, en neurophysiologie in vivo ou en IRMf chez les primates non humains
- compétences solides en analyse
- compétences en langage de programmation (Python, Matlab ou un langage similaire)
- une bonne maîtrise de l'anglais, la maîtrise du français n'est pas requise
- capacité de travail en équipe

Les candidat.e.s doivent envoyer leur curriculum vitae, une lettre de motivation, leurs publications représentatives, ainsi que les noms et coordonnées de deux personnes référentes qui peuvent commenter leur parcours académique et qui ont accepté d'être contactées.

Contexte de travail

L'Institut du Cerveau (ICM) est une unité de recherche affiliée à Sorbonne Université, au CNRS et a l’INSERM, dont l'objet est la recherche fondamentale et clinique sur le système nerveux. Sur un même site, 800 chercheurs, ingénieurs et médecins couvrent toutes les disciplines des neurosciences, dans le but d'accélérer les découvertes sur le fonctionnement du cerveau et le développement de traitements pour les maladies neurologiques.