En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7217-SIBGOL-004 - Ingénieur·e d'études spécialiste des inégalités face à la justice H/F

Ingénieur·e d'études spécialiste des inégalités face à la justice H/F


Date Limite Candidature : lundi 25 octobre 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7217-SIBGOL-004
Lieu de travail : PARIS 17
Date de publication : lundi 4 octobre 2021
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 décembre 2021
Quotité de travail : Temps incomplet
Rémunération : entre 1720 € et 1832 € mensuels selon l'expérience
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : 5 à 10 années

Missions

L'équipe JustineS (« Justice et inégalités au prisme des sciences sociales ») met en commun et produit des recherches sur les inégalités face à la justice, en particulier en matière de droit civil, où ces inégalités ont été bien moins explorées qu'en matière de droit pénal. Quelques affaires médiatiques, comme celles de Liliane Bettencourt ou plus récemment de Britney Spears outre-Atlantique, ont révélé les enjeux cruciaux de la justice des tutelles, aux prises avec les rapports de genre, de classe et de race. Au-delà de ces personnalités titulaires d'importants patrimoines, de fortes disparités socio-économiques existent au sein de la population des « majeurs protégés ».Dans le cadre de l'équipe JustineS, l'ingénieur·e d'études embauchée devra d'abord mener à bien une recherche sur les conditions et les déterminants des mises sous protection judiciaire (tutelles, curatelles), mais aussi sur le recours au droit et l'intervention de la justice dans les cas de contestations de ces placements par les personnes concernées ou des membres de leur famille. L'objectif du contrat est en premier lieu la production d'un travail de recherche abouti, sous la forme d'un rapport.
Le second objectif du contrat est l'organisation du colloque de clôture du projet JustineS en septembre 2022. Ce colloque international de deux jours rassemblera les membres de l'équipe autour de chercheur·ses invité·es, spécialistes de inégalités face à la Justice de différents pays. L'ingénieur·e d'études recruté·e devra à la fois contribuer à la programmation scientifique de l'évènement et à son organisation administrative et pratique.

Activités

Collecte et synthèse de données quantitatives et qualitatives sur la justice des tutelles, analyse des données, rédaction des résultats des analyses.
Programmation du colloque de clôture de l'équipe JustineS, prise en charge des invitations des chercheur·ses extérieur·es à l'équipe, organisation administrative et pratique du colloque (organisation des missions des participant·es, confection du programme et des supports de communication, diffusion de l'information, organisation de la logistique du colloque, etc.).

Compétences

Maîtrise de l'ethnographie, maîtrise des méthodes de construction et d'exploitation d'une base de données à partir de dossiers judiciaires, maîtrise de l'analyse des données ethnographiques et statistiques, maîtrise de la rédaction de productions scientifiques en sciences sociales.
Connaissance approfondie des champs de la sociologie de la justice et du droit, tant d'un point de vue bibliographique que du point de vue des réseaux de chercheur·ses existant.
Expérience de l'organisation d'évènements scientifiques.

Contexte de travail

Le contrat prévoit un temps partiel à 75%. Le travail doit être mené dans le cadre de l'équipe JustineS, qui vise à mutualiser et produire des recherches sur les inégalités face à la justice, en particulier en matière de droit civil. La participation aux réunion et au séminaire de l'équipe est donc encouragée et l'ingénieur·e aura accès à nos données et à nos ressources documentaires et financières (notamment pour des missions et du matériel informatique).

On en parle sur Twitter !