En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7216-BEARON-002 - CDD Ingénieur-e en épigénétique pour étudier la contribution de la chromatine à la réparation des dommages de la fourche de réplication (H/F)

CDD Ingénieur-e en épigénétique pour étudier la contribution de la chromatine à la réparation des dommages de la fourche de réplication (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 14 février 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7216-BEARON-002
Lieu de travail : VILLEJUIF
Date de publication : lundi 3 janvier 2022
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 18 mois
Date d'embauche prévue : 1 mai 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2172 € et 2293 € bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Bac+4
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Un poste CDD Ingénieur d'études financé par ATIP/Avenir est disponible dans le laboratoire du Dr. Beatrice Rondinelli à l'Unité Intégrité du Génome et Cancers (UMR 9019, www.gustaveroussy.fr/en/umr-9019) de l'Institut Gustave Roussy, situé juste à l'extérieur du centre de Paris.
Le laboratoire étudie le role de la chromatine dans la réponse aux dommages des fourches de réplication (FR) dans les cellules humaines. Le candidat developpera des nouveau systèmes cellulaires et y étudiera l'effect de certaines mutations specifique dans la réponse aux dommage à l'ADN, en mettant en œuvre des techniques cellulaires et d'imagerie pour l'étude de la réparation de l'ADN et de la stabilité du génome.

Activités

Étudier la contribution de la chromatine à la réparation des dommages de la fourche de réplication (FR). Grâce à des approches d'édition génomique de pointe, le candidat développera et utilisera des lignées cellulaires humaines qui expriment un ensemble défini de mutations récemment identifiées dans le cancer dans des gènes codant pour des composants de la chromatine. Dans ces systèmes, le candidat étudiera la contribution des mutations identifiées dans la réponse aux dommages des fourches de réplication en exploitant des tests d'imagerie, de protéomique et cellulaires de pointe pour l'étude de la réparation de l'ADN et de la stabilité du génome.


ACTIVITÉS PRINCIPALES :
- Génération de lignées cellulaires humaines codant pour les mutations sélectionnées dans les gènes codant pour la chromatine, par des méthodes basées sur CRISPR et d'autres approches d'édition génomique
- Caractérisation cellulaire et moléculaire de cellules mutantes générées par des tests d'imagerie, de protéomique et cellulaires de pointe pour l'étude de la réparation de l'ADN et de la stabilité du génome.
- Assurer une partie des commandes de l'équipe

Compétences

Nous invitons les personnes très motivées et dynamiques, capables de travailler de manière indépendante tout en ayant un bon esprit d'équipe, à poser leur candidature. Le candidat idéal possède un Bachelor +4/5 ou un Master, une expérience en biologie cellulaire/moléculaire dans le domaine du cancer, une expérience pratique des techniques d'imagerie pour l'étude des marqueurs de réparation de l'ADN et de proteomique telles que le Western blot et l'immunoprecipitation. Une expérience supplémentaire dans les approches d'édition génomique est appréciée. Le debut du contrat est prevu pour Mai 2022.

Contexte de travail

Ce que nous offrons. L'unité hôte « Intégrité du génome et cancers » bénéficie d'un environnement stimulant et d'équipements dédiés à la recherche dans les domaines de la réparation et de la réplication de l'ADN. L'Institut Gustave Roussy, premier centre de cancérologie en Europe, se concentre sur l'étude de la biologie et du traitement du cancer. Il offre un accès à des installations de pointe, notamment en matière d'imagerie cellulaire, de génomique, d'animalerie et de bioinformatique. Le financement initial est offert pour un contrat de 18 mois renouvelable.

On en parle sur Twitter !