En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7198-MARTAI-077 - Ingénieur de Recherche expert en infrastructures (H/F)

Ingénieur de Recherche expert en infrastructures (H/F)


Date Limite Candidature : mardi 13 décembre 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR7198-MARTAI-077
Lieu de travail : NANCY
Date de publication : mardi 22 novembre 2022
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 36 mois
Date d'embauche prévue : 2 janvier 2023
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2.609,40€
Niveau d'études souhaité : Ingénieur
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

La mission de l'ingénieur de recherche s'inscrit dans le cadre du PEPR exploratoire DIADEM et notamment à travers le projet DIAMS qui vise à mettre en place des plateformes d'envergure nationale permettant la conception accélérée d'alliages métalliques pour applications structurales.
L'ingénieur recruté aura pour mission de mettre en œuvre une plateforme de caractérisation haut débit utilisant les rayonnements X sur ligne de lumière synchrotron (ESRF en particulier) pour l'ensemble de la communauté de la métallurgie française.
Cette plateforme ITM (in-situ thermo-mechanical characterization) consiste principalement dans un ensemble d'outils thermomécaniques mobiles pour réaliser des expériences in situ sur lignes de lumière à hautes énergies et d'un détecteur haute capacité. Elle permettra à terme une détermination quantitative des évolutions métallurgiques résolue dans le temps mais aussi dans l'espace de compositions chimiques (concept de métallurgie combinatoire) d'alliages complexes le long de chemins thermiques et thermomécaniques représentatifs des voies industrielles.
L'ingénieur recruté travaillera au sein de l'équipe « Microstructures et Contraintes » à l'Institut Jean Lamour à Nancy. Il aura régulièrement des déplacements à Grenoble à l'ESRF et au SIMAP pour l'implémentation des appareils sur site, pour des réunions, ainsi que pour participer aux essais sur la nouvelle plateforme nationale ITM. La plateforme ITM sera constituée à terme d'un plasto-dilatomètre adaptable sur ligne synchrotron (achat et implémentation d'un dispositif commercial), d'un dilatomètre de trempe à grand champs (conception et réalisation), d'un four transportable (version améliorée d'un four existant pour la métallurgie combinatoire).
Pour réaliser ces nouveaux appareils, l'ingénieur recruté devra couvrir l'ensemble des techniques de conception mécanique (CAO), d'analyse et de programmation de systèmes à base d'interfaçage de l'informatique (voir l'utilisation d'automates programmables) avec de l'électronique ainsi que de solides connaissances en électricité. Il/elle devra concevoir de nouveaux appareils dédiés à la métallurgie combinatoire, développer de nouvelles architectures informatiques matérielles et logicielles (création d'interfaces permettant de piloter les appareils) avec la réalisation de coffrets électriques s'y rapportant. Il/elle effectuera le déploiement, la mise en œuvre et l'évolution de la plateforme nationale de ces appareils développés sur mesure. Il/elle participera aux tests sur lignes synchrotrons lors de campagnes d'essais par DRX haute énergie en appui des équipes de recherche de l'IJL et du SIMAP, mais aussi d'autres laboratoires investis dans le programme DIADEM à terme (CEA, …).

Activités

Analyse du besoin
• Spécifier les besoins de l'utilisateur en termes de fonctionnalités du produit.
• Étudier la faisabilité technologique des applications.
• Élaborer le cahier des charges technique sur la base des spécifications fonctionnelles, de plans, de schémas, de données constructeurs.
• Décomposer le projet en sous-projets spécialisés par modules (interfaces homme/machine, automatisation, CAO, conception/réalisation de coffret électrique pour le pilotage de l'appareil...).

Conception et test des outils (avec des spécificités selon les 3 outils)
• Concevoir, modifier les plans/assemblages réalisés en CAO pour le design des appareillages en lien avec les contraintes d'utilisation sur lignes synchrotron (encombrement, accès électriques, câblage, rayonnement, mobilité, déplacement, sécurité/sureté…).
• Concevoir l'architecture matérielle et fonctionnelle d'un dispositif électronique numérique ou analogique (plans, dessins, maquettes…).
• Concevoir les architectures logicielles, réseaux ou systèmes.
• Réaliser des schémas de principe de convertisseur ou d'installations électriques récapitulant les niveaux de puissance nécessaires et tenant compte de la puissance de la source et des besoins et contraintes identifiés.
• Dessiner les plans d'implantation et les schémas électriques.
• Définir la longueur maximale et la section minimale des câbles au regard du niveau de puissance à transporter. Identifier le type de protection et l'indice de protection nécessaire pour chaque section de câble.
• Programmer et développer les algorithmes de commande (code, bugs, débugs...).
• Réaliser les prototypes expérimentaux et corriger les dysfonctionnements.
• Définir les protocoles et les scénarios de tests (plans de tests).
• Réaliser les tests d'intégration de l'outil avant la mise en service.
• Effectuer la validation fonctionnelle de l'outil (interfaçage) et rédiger les rapports de test.
• Rédiger le manuel d'utilisation à destination des utilisateurs.

Management de projet
• Évaluer le degré de faisabilité, planifier les délais et fixer le budget nécessaire à aux améliorations / modifications.
• Veiller à la disponibilité du matériel et affecter les ressources nécessaires (évaluation de fournisseurs...).
• Suivre l'évolution du projet en fonction des contraintes de coûts, de qualité et de délais.
• Prendre en compte les aspects sécurités associés aux outils (formation, respect des normes, …)

Compétences

Compétences techniques
• Maîtrise de langages orientés objets (de préférences : java, Visual Basic.net, Python)
• Maîtrise d'un logiciel de CAO : Solidworks, Catia V5
• Maîtrise de la schématisation électrique et des risques électriques
• Maîtrise de l'anglais technique indispensable pour comprendre une documentation ou des interlocuteurs qui s'expriment selon des standards internationaux
• Bonnes connaissances techniques en mécanique, automatisme et électricité.
Aptitudes professionnelles
• Écoute et proximité avec le terrain afin d'améliorer les conditions de travail en fonction des besoins des utilisateurs – sens du contact dans le cadre d'une équipe multisite.
• Ingéniosité afin de trouver des solutions techniques (amélioration du four transportable, logiciel) ou organisationnelle : interface homme/machine
• Adaptabilité pour répondre aux besoins des utilisateurs
• Rigueur et organisation pour mener à bien le projet

Contexte de travail

L'Institut Jean Lamour (IJL) est une unité mixte de recherche du CNRS et de l'Université de Lorraine. Il est rattaché à l'Institut de Chimie du CNRS.
Spécialisé en science et ingénierie des matériaux et des procédés, il couvre les champs suivants : matériaux, métallurgie, plasmas, surfaces, nanomatériaux, électronique.
L'IJL compte 183 chercheurs et enseignants-chercheurs, 91 personnels ingénieurs, techniciens, administratifs, 150 doctorants et 25 post-doctorants, et accueille environ 80 stagiaires par an.
Il collabore avec plus de 150 partenaires industriels et ses collaborations académiques se déploient dans une trentaine de pays.
Son parc instrumental exceptionnel est réparti sur 4 sites dont le principal est le un bâtiment neuf situé sur le campus Artem à Nancy.
Le poste sera affecté aux études réalisées au sein de l'équipe « Microstructures et contraintes ».
Cependant, l'ingénieur recruté devra être mobile et disponible car le poste nécessitera de nombreux déplacements/séjours de courte et moyenne durée à Grenoble (ESRF, SIMAP)
Recrutement se fera sous réserve de l'accord pour l'accès à la ZRR de l'IJL donné par le fonctionnaire sécurité défense.

Contraintes et risques

/

Informations complémentaires

Écoles d'ingénieurs spécialisées en génie informatique ou électronique, en informatique industrielle, en automatisme (Ensam, Esie, ESCPI, Epitech, Efficom…). Une expérience professionnelle d'au moins 3 ans serait un plus sous forme de doctorat ou non.

On en parle sur Twitter !