En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7197-CYRTHO-002 - Chercheur CDD en catalyse hétérogène (H/F) : catalyse de décomposition de NO en excès d'oxygène

Chercheur CDD en catalyse hétérogène (H/F) : catalyse de décomposition de NO en excès d'oxygène

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7197-CYRTHO-002
Lieu de travail : PARIS 05
Date de publication : lundi 13 mai 2019
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 18 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : comprise entre 1898 et 2264 € net (dépendant de l'expérience du(de la) candidat(e))
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Au CNRS, le Laboratoire de Réactivité de Surface (LRS) recrute un(e) post-doctorant(e) qui travaillera sous la supervision d'un chercheur CNRS dans le cadre d'un projet de décomposition catalytique de NO en excès d'oxygène sur des nanoparticules bimétalliques à base d'Au supportées. Plus précisément, le(la) post-doctorant(e) sera chargé(e) de l'évaluation des performances catalytiques en décomposition de NO des matériaux. Pour les systèmes les plus prometteurs, le(la) post-doctorant(e) sera chargé(e) de la détermination des paramètres cinétiques de la réaction dans des conditions représentatives des effluents d'automobiles. Il(Elle) sera aussi chargé(e) de la caractérisation des systèmes catalytiques par les méthodes appropriées. Les résultats obtenus permettront de proposer la synthèse de nouvelles formulations catalytiques.

Activités

Le(la) post-doctorant(e) avec une expérience de moins de 2 ans après l'obtention du doctorat contribuera en particulier à différents aspects :
- évaluer les performances catalytiques de catalyseurs pour la décomposition de NO en conditions représentatives des effluents d'automobiles (excès O2, CO2, H2O, SO2) (tâche principale, 80 % de responsabilité)
- pour une sélection de catalyseurs, déterminer les paramètres cinétiques de la réaction de décomposition de NO (tâche principale, 80 % de responsabilité),
- caractériser les catalyseurs par les techniques requises (tâche principale, 80 % de responsabilité),
- corréler les performances catalytiques aux caractérisations obtenues (tâche principale, 80 % de responsabilité),
- proposer la synthèse de nouvelles formulations catalytiques (tâche secondaire, 60 % de responsabilité),
- rédiger les rapports d'avancement des travaux et les publications correspondantes, et participer à la diffusion des résultats lors de séminaires/congrès (tâche principale, 80 % de responsabilité),
- réaliser une veille bibliographique dans le domaine (tâche principale, 80 % de responsabilité).

Compétences

- Doctorat en catalyse hétérogène datant de moins de 2 ans (100 % de maîtrise)
- Catalyse solide/gaz et cinétique hétérogène (80 % de maîtrise)
- Catalyse de post-combustion automobile (30 % de maîtrise)
- Maîtrise de montage de réactivité catalytique solide/gaz à pression atmosphérique (80 % de maîtrise)
- Maîtrise des méthodes de caractérisation physico-chimiques liées au domaine de la catalyse (80 % de maîtrise)
- Maitrise de la langue anglaise (oral et écrit) (80 % de maîtrise), la maîtrise de la langue Française serait appréciée
- Rédaction de rapports/publications (80 % de maîtrise)
- Travail en équipe (80 % de maîtrise)
- Expérimentateur(trice), communicant(e), motivé(e), autonome, esprit d'initiative, organisé(e), rigoureux(se) (80 % de maîtrise)

Contexte de travail

Le Laboratoire de Réactivité de Surface est une unité mixte de recherche CNRS-université de 80 de personnes hébergé par Sorbonne Université sur le Campus Jussieu (Paris 5ème arrondissement, France). Le(La) post-doctorant(e) fera partie de l'équipe « Approche moléculaire des sites actifs et de leur réactivité ». Ce travail de recherche est réalisé en collaboration avec le laboratoire de l'IRCELYON (Lyon, France) dans le cadre du projet DECOMPNOx soutenu par l'ANR. Le chercheur disposera de tous les moyens expérimentaux pour mener à bien ce projet avec les conditions de sécurité adéquates.

Contraintes et risques

- Manipulation de nanomatériaux et de métaux.
- Présence de NO, NO2 et SO2 en environnement maitrisé.
- Plage horaire de manipulation comprise entre 8h30 et 18h30 du lundi au vendredi.
- Périodes de congés conditionnées à l'approbation préalable du responsable scientifique.

Informations complémentaires

Dans leur candidature, les candidats doivent inclure un CV, une lettre de motivation et les coordonnées de deux personnes-ressources.

On en parle sur Twitter !