En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7057-CARPHI-012 - (H/F) Post doc en mécanique biologie de la paroi végétale

(H/F) Post doc en mécanique biologie de la paroi végétale

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 24 juin 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7057-CARPHI-012
Lieu de travail : PARIS 13
Date de publication : jeudi 3 juin 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2728 et 3881euros bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

La pression hydrostatique dans une cellule entourée d'une paroi cellulaire (plante, bactérie ou champignon) est appelée pression de turgescence; elle résulte d'un flux osmotique entrant. La pression de turgescence joue un double rôle pour la paroi cellulaire végétale, à la fois en la mettant sous tension et en régulant positivement sa croissance. La représentation classique de l'élargissement cellulaire émergeant de ces études est un relâchement métabolique de la paroi cellulaire, suivi d'une extension induite par la turgescence. Bien que la pression de turgescence soit isotrope; la croissance cellulaire est souvent anisotrope, curieusement, cette anisotropie de croissance est fortement corrélée à l'anisotropie de la déformation élastique. Par exemple, les cellules cylindriques, se développant axialement, sont élastiquement plus rigides radialement que longitudinalement; les microfibrilles de renforcement entourées autour de la cellule jouent un rôle majeur pour déterminer l'anisotropie. Dans certains cas, une légère inclinaison respective à l'axe d'entre-nœuds des microfibrilles blessées est associée à un mouvement spiralé de chiralité opposée.
Inférer la croissance à partir de la pression de turgescence et de l'anisotropie de la paroi cellulaire est l'un des grands défis de la mécanobiologie végétale théorique et expérimentale: du côté théorique, décider quelle est la bonne description de la façon dont la turgescence régule la croissance de la paroi cellulaire et, du côté expérimental, fournir des données claires combinant mesures de pression, anisotropie de déformation élastique et cinématique de croissance pour aider à sélectionner ces modèles. Nous visons à relever simultanément les défis expérimentaux et théoriques: développer des modèles numériques ainsi que des modèles expérimentaux traitables pour contrôler simultanément la turgescence, mesurer les champs de déformations élastiques et de croissance dans des cellules uniques et des tissus primitifs constitués de quelques cellules.

Activités

Le(a) candidat(e) retenu(e) sera en charge de la partie non-modélisation du projet: contrôler la turgescence interne tout en mesurant les champs de croissance de cellules végétales isolées et de tissus primitifs. Elle sera hébergée au Laboratoire du Complexe Matière et Systèmes (CNRS UMR 7057 et Université de Paris, Paris). Elle / il sera en interaction constante avec les modélisateurs (physicien).

Compétences

Un physiologiste végétal ou un biophysicien expérimental intéressé par la croissance végétale avec un goût pour l'interdisciplinarité. Une formation préalable en sonde de pression sera hautement appréciée.

Contexte de travail

L'équipe, qui associe Etienne Couturier et Julien Derr, a récemment développé des dispositifs expérimentaux pour suivre précisément la cinématique de croissance des organes végétaux de l'échelle des feuilles à l'échelle des entre-nœuds des caractères, et des outils théoriques pour estimer les propriétés mécaniques des cellules à paroi cellulaire. Le post-doctorant interagira également avec d'autres membres du laboratoire: spécialistes des mesures de petites forces (A. Asnacios, F.Heslot) et des techniques de microinjection pour la microscopie (N.Perieyras) ainsi qu'avec le Groupe de Mécanobiologie du PIAF-Clermont-Ferrand ( B. Moulia, F. Hartmann).

Contraintes et risques

Néant

On en parle sur Twitter !