En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7025-BERBIH-001 - Ingénieur de recherche H/F en biochimie CDD

Ingénieur de recherche H/F en biochimie CDD

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mercredi 3 novembre 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7025-BERBIH-001
Lieu de travail : COMPIEGNE
Date de publication : mercredi 13 octobre 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 3 mois
Date d'embauche prévue : 15 novembre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : A partir de 2487,24 € brut mensuel
Niveau d'études souhaité : Supérieur à bac+5
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Il s'agit dans ce projet de développer un test prédictif de récidive ou résistance des leucémies myéloïdes chroniques basé sur le principe des aptasensor (contraction de 'aptamer' et 'sensor') re connaissant la protéine STAT5. Ce test sera basé sur le principe du FRET (Fluorescence Resonance Energy Transfert) où l'aptamère sera couplé à la fois à un donneur et un receveur (chromophore). Les missions concernent la validation de chacune des étapes menant au test fonctionnel.

Activités

Il s'agira de concevoir le système FRET en identifiant les différents éléments de composant. Différentes systèmes ont été testés, la première étape de fixation de l'aptamère à un donneur (Quantum Dot) est validée, mais l'accepteur doit être défini. Cette première étape sera réalisée avec un système modèle thrombine/aptamère anti thrombine dont les caractéristiques structurales sont connues.
La deuxième étape consistera en la validation du système FRET complet avec l'aptamère anti STAT5, d'abord en présence de STAT5 recombinante, puis extraite des cellules en culture, pour finir, si les délais le permettent, avec des échantillons biologiques pertinents.

Compétences

Il est attendu une aptitude pratique en techniques de caractérisation des molécules (protéines, acides nucléiques), des connaissances en biophysique (fluorescence, méthodes d'évaluation des interactions) et en biologie cellulaire (suivi des culture de cellules animales, extraction de protéines). Le candidat devra faire preuve d'initiative basée sur ses compétences scientifique, de rigueur, dans le respect de l'intégrité scientifique (tenue d'un cahier de laboratoire obligatoire).
Des qualités de communication orales et rédactionnelles sont également nécessaires, dans le respect des délais, ainsi que la capacité de travail en équipe.

Contexte de travail

L'ingénieur(e) de recherche recruté développera le projet au laboratoire Génie Enzymatique et Cellulaire, UMR CNRS 7025, à l'Université de Technologie de Compiègne, à Compiègne (Oise). En particulier, le travail s'intègre dans la thématique 'Biomimétisme et diversité Moléculaire'. Le projet est financé dans le cadre d'un support Déclic de CNRS Innovation.

Contraintes et risques

La partie de purification/extraction des protéines s'effectuera en laboratoire de confinement L2, plateforme du laboratoire. Les expériences de biophysique, fluorescence et mesures d'interaction, se feront sur la plateforme bioanalyse du laboratoire.

On en parle sur Twitter !