En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7021-PATRAS-001 - Post-doctorant(e) en chimie appliquée (H/F)

Post-doctorant(e) en chimie appliquée (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7021-PATRAS-001
Lieu de travail : ILLKIRCH GRAFFENSTADEN
Date de publication : mardi 15 octobre 2019
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 janvier 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2643 et 3047 € bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

La/Le post-doctorant(e) sélectionné(e) intègrera à partir du 1er janvier 2020, pendant 24 mois, l'équipe du Dr Patrice Rassam, à la Faculté de Pharmacie de l'Université de Strasbourg.
Par un travail rigoureux et une volonté de construire des projets innovants, elle/il développera de nouvelles stratégies antibiotiques pour cibler spécifiquement les bactéries à Gram-négatif, notamment Pseudomonas aeruginosa.
Ces microorganismes posent un problème majeur en milieu hospitalier, où certaines souches multirésitantes menacent notamment les personnes fragiles comme celles qui souffrent de la mucoviscidose, une maladie rare affectant surtout les enfants. En effet, les traitements actuels deviennent parfois inefficaces chez ces patients et génèrent chez eux des effets secondaires significatifs. En définitive, il devient nécessaire de trouver des molécules alternatives qui contournent les mécanismes de résistance développés par ces bactéries et agissent de façon spécifique sur ces souches.
La/Le candidat(e) choisi(e) aura pour mission de modifier de façon ciblée des antibiotiques existants et de les combiner chimiquement avec des bactériocines. Ce couplage entre drogues et protéines vectrices représente une stratégie de type cheval de Troie qui a déjà fait ses preuves pour l'import de fluorophores dans ces bactéries. En créant et en testant une librairie de ces chimères sur un large panel de souches cliniques, il/elle optimisera et rationalisera le design chimique de ces médicaments potentiels.

Activités

Le cœur du travail de la personne recrutée consistera dans un premier temps à concevoir et à synthétiser des analogues d'antibiotiques commerciaux ou publiés, par synthèse en phase liquide ou solide. Une fois les différents produits purifiés et caractérisés, il s'agira pour elle/lui de les coupler chimiquement à des protéines vectrices, préalablement purifiées au laboratoire. Enfin, elle/il testera l'efficacité de ces molécules sur différentes souches bactériennes, en solution et sur gélose.
En fonction de ses compétences et de son aptitude à s'ouvrir à d'autres techniques, la personne recrutée aura l'opportunité de travailler en biologie moléculaire pour optimiser la séquence vectrice des bactériocines, en biochimie pour purifier ces protéines et en culture cellulaire pour tester leur toxicité. Elle/Il pourra aussi participer au développement du couplage entre microfluidique et microscopie de fluorescence pour observer en temps réel le devenir des biofilms bactériens traités avec ces nouvelles molécules.

Compétences

Il est essentiel que la/le post-doctorant(e) puisse faire preuve d'un véritable savoir-faire en synthèse et/ou modification chimique de biomolécules, idéalement dans le cas d'analogues d'acides aminés et/ou de petits antibiotiques.
De même, le couplage chimique entre des protéines et des molécules synthétiques doit être trivial pour elle/lui, notamment par chimie click, NHS ester, ou maléimide succinimidyl ester.
Il est important que la personne recrutée soit aussi ouverte à développer ses compétences en purification de protéine, ainsi qu'en culture cellulaire procaryote et eucaryote.
Le caractère pluridisciplinaire du projet suggère aussi qu'un(e) candidat(e) qui justifie d'une expérience ou a minima d'un intérêt accru pour le clonage moléculaire et la microscopie de fluorescence aura plus de chance d'être recruté et surtout de s'épanouir dans ses missions.
La/Le candidat(e) devra enfin se révéler intègre, volontaire, ordonné, autonome et capable de rédiger des rapports ou des publications scientifiques.

Contexte de travail

Le Dr Patrice Rassam est lauréat du concours ATIP-Avenir 2019. Sa position au sein de la Faculté de Pharmacie et de l'Université de Strasbourg (labellisée Université d'Excellence), son appartenance au Laboratoire de Bioimagerie et Pathologies (CNRS-UMR 7021), ses collaborations internationales et son expertise dans le domaine sont autant de facteurs favorables au développement de stratégies antibiotiques innovantes par cette équipe.
Les espaces de travail et les matériels à disposition garantissent un certain confort dans la réalisation des projets. En effet, la/le post doctorant aura accès à une salle de chimie, une salle de culture cellulaire, une large paillasse dédiée à la biologie moléculaire, une salle de biochimie, une plateforme de microscopie et l'ensemble des aménagements pour la vie de tous les jours au laboratoire (bureau, ordinateur, cafétéria, espace de détente…).
La/Le candidat choisi(e) aura l'opportunité de travailler aux côtés d'une/un étudiant de master durant les six premiers mois, voire d'une/un étudiant en thèse, afin de dynamiser les projets en cours. Elle/Il profitera aussi de l'expérience et du soutien des personnels du Laboratoire de Bioimagerie et Pathologies, notamment pour les questions de biochimie et de biologie moléculaire et cellulaire.

Contraintes et risques

Par le caractère innovant du projet, il est indispensable que la personne recrutée applique des mesures strictes de confidentialité pendant et après sa mission.
La nature émergente du projet nécessite une motivation persistante et une capacité chez la/le candidat(e) à dépasser les échecs potentiels pour trouver des solutions alternatives par elle/lui-même et avec le soutien de ses collègues.
Ponctuellement, il est probable que les projets nécessitent de travailler en horaires décalés, en débutant les cultures tôt le matin, ou le week-end, ou en réalisant des acquisitions au microscope en soirée. Une certaine flexibilité, pourra donc s'avérer utile pour gagner en productivité sur certaines missions.
La manipulation de lasers et de souches cliniques imposera des formations spécifiques et des précautions particulières, qui seront prises en charge par l'équipe, mais qui implique un minimum de prudence et de responsabilité de la part de la personne recrutée.

On en parle sur Twitter !