En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7010-LAULAB-013 - Ingénieur d'Etude en électronique (H/F)

Ingénieur d'Etude en électronique (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
- Français-- Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 14 mars 2024

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler

Informations générales

Intitulé de l'offre : Ingénieur d'Etude en électronique (H/F)
Référence : UMR7010-LAULAB-013
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : NICE
Date de publication : jeudi 22 février 2024
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 8 mois
Date d'embauche prévue : 19 avril 2024
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2304,90€ et 2919,64 € brut selon expérience
Niveau d'études souhaité : Niveau 7 - (Bac+5 et plus)
Expérience souhaitée : Indifférent
Section(s) CN : Micro et nanotechnologies, micro et nanosystèmes, photonique, électronique, électromagnétisme, énergie électrique

Missions

Le candidat devra préparer la carte électronique permettant de contrôler la puce photonique, et exploiter cette puce photonique afin de mettre en œuvre un protocole de communication.

Activités

L'objectif de ce contrat est d'intégrer un lien de communication optique sur la plateforme en silicium afin d'effectuer un échange de clés quantiques en utilisant le protocole BB84 sur l'observable de polarisation. Pour atteindre cet objectif, cela nécessitera le développement de composants clés, notamment des modulateurs électro-optiques et des systèmes intégrés sur puce pour le contrôle rapide et lent de la polarisation.

Compétences

Design de carte électronique
Conception de banc optique en régime impulsionnel
Mise en place d’un protocole de communication

Contexte de travail

La photonique au silicium suscite un intérêt croissant, principalement pour le développement de transmetteurs/récepteurs intégrés, compacts et à faible consommation d'énergie. Ces dernières années, la possibilité de réaliser des circuits quantiques sur la plateforme en silicium a ouvert un vaste domaine scientifique avec d'importantes implications sociétales. Par exemple, les propriétés quantiques telles que la superposition d'états, la dualité onde-particule, l'intrication et la manipulation directe des états quantiques ont permis d'extraordinaires avancées scientifiques. En particulier, l'une de ces avancées concerne le développement de nouvelles fonctionnalités dans le domaine des communications quantiques. Cela représente un défi majeur dans la construction de toutes les couches des futurs réseaux de communication. Il s'agit, en effet, de protéger les données pour les individus, les entreprises, les organisations, ainsi que les États. Bien qu'il soit bien connu que les propriétés quantiques de la lumière peuvent être exploitées pour établir des protocoles d'échange de clés sécurisés entre des parties distantes, la mise en œuvre opérationnelle de ces protocoles reste complexe, encombrante et coûteuse, entravant leur exploitation dans les centres de données. Ce domaine, appelé cryptographie quantique, est la technologie quantique la plus proche des applications pratiques. Elle permet de vérifier qu'une clé de chiffrement a été échangée en toute sécurité. Dans ce contexte, l'émergence de la photonique au silicium offre un moyen de contourner ces problèmes en fournissant des solutions permettant l'intégration de divers éléments optiques et optoélectroniques nécessaires à cette mise en œuvre, à travers des dispositifs compacts, stables, efficaces, conviviaux et compatibles avec les normes télécoms et datacoms.

Le poste se situe dans un secteur relevant de la protection du potentiel scientifique et technique (PPST), et nécessite donc, conformément à la réglementation, que votre arrivée soit autorisée par l'autorité compétente du MESR.