En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR6634-CHRVUR-022 - Jeune chercheur.se en imagerie 3D à l'échelle atomique et spectroscopie optique (H/F)

Jeune chercheur.se en imagerie 3D à l'échelle atomique et spectroscopie optique (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 7 décembre 2020

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR6634-CHRVUR-022
Lieu de travail : ST ETIENNE DU ROUVRAY CEDE
Date de publication : lundi 16 novembre 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 9 mois
Date d'embauche prévue : 1 janvier 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2 643 et 3 766 € brut mensuel selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Dans le cadre du projet IFROST (RIN Tremplin – Région Normandie), le/la chercheur/chercheuse recruté/recrutée va développer des nouvelles méthodes de microscopie corrélative afin de :
- Identifier des nanostructures (puits ou boites quantiques, défauts) spécifiques au sein de dispositifs optoélectroniques
- Etudier la structure et les propriétés optiques et/ou électriques de ces nanostructures
- Etablir une connexion entre les propriétés structurales des nanostructures et leurs propriétés optiques
En particulier, le programme de recherche vise l'étude par plusieurs techniques de microscopie d'un nano-objet individuel, à identifier et à isoler dans un volume à l'échelle nanométrique, que ce soit du type lame fine ou pointe d'émission de champ.
Le chercheur pourra également établir une connexion entre l'analyse microscopique et les caractéristiques des systèmes contenant les nanostructures étudiés, par caractérisation électriques (courbes courant-tension) ou électro-optique (courbes courant-intensité).

Activités

- Développement de méthodologies de microscopie corrélative
- Identification de régions contenant des nanostructures spécifiques par microscopie électronique à balayage en mode standard, imagerie par faisceau induit par faisceau électronique, imagerie et spectroscopie de cathodoluminescence
- Fabrication à l'aide du Faisceau d'Ions Focalisé (FIB) d'échantillons analysables par Sonde Atomique Tomographique (SAT) et Microscopie Electronique en Transmission (MET)
- Analyse d'échantillons par SAT couplée à la spectroscopie de Micro-Photoluminescence (µPL)
- Analyse des échantillons par SAT et MET.
- Calcul des états électroniques par outils numériques dédiés (e.g logiciel nextnano)
- Publication des résultats sur des journaux internationaux suite à rédaction d'articles scientifiques.

Compétences

- Doctorat en Physique, Science des Matériaux ou Ingénierie
- Expérience (>= 3 ans), durant son doctorat ou post-doctorat, en deux ou plusieurs de ces techniques : Sonde Atomique Tomographique (SAT), Microscopie Electronique en Transmission (MET), Nano-fabrication par Faisceau d'Ions Focalisé (FIB), Spectroscopie et imagerie de Cathodoluminescence (CL).
- Connaissances approfondie en Physique des Semiconducteurs, en particulier appliquée aux dispositifs optoélectroniques
Pour l'adaptation au poste, le GPM offre annuellement des formations en SAT et MET.

Contexte de travail

Le GPM (Groupe de Physique des Matériaux, UMR CNRS 6634) est structuré en 5 départements: Matériaux-Vieillissement-Mécanique, Instrumentation Scientifique, Nanosciences, Systèmes Désordonnés-Polymères et Nano-Santé-Physique. Il rassemble 160 personnels dont 60 Enseignants-Chercheurs/Chercheurs, 30 ITA et 70 Doctorants/PostDoct/Stagiaires. Le laboratoire est situé sur le Campus Sciences et Ingénierie Rouen Normandie (à Rouen), au sein de l'Université de Rouen Normandie et de l'INSA Rouen Normandie (7000m2).
Le/la chercheur/chercheuse recruté/recrutée sera rattaché/rattachée au sein du Département Instrumentation, Equipe de Recherche en Instrumentation Scientifique (5 enseignants-chercheurs, 3 IR, 2 IE, 4 Doctorants), et sera amené à collaborer avec les équipes du Département Nanosciences.

Contraintes et risques

Risque Laser, Cryo, Traitements Chimiques (utilisation d'acides et bases possible)

Informations complémentaires

CDD de 9 mois maximum (fin du contrat de recherche le 30/09/2021)

On en parle sur Twitter !