En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR6553-ALEDUF-003 - Assistant.e ingénieur.e en microbiologie environnementale (H/F)

Assistant.e ingénieur.e en microbiologie environnementale (H/F)


Date Limite Candidature : jeudi 2 juin 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR6553-ALEDUF-003
Lieu de travail : RENNES
Date de publication : jeudi 12 mai 2022
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 27 juin 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 1947 et 2451 € bruts mensuel selon expérience
Niveau d'études souhaité : Bac+2
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Nous recherchons un.e assistant.e ingénieur.e en microbiologie dans le cadre du projet IRONSTONE sur les dynamiques microbiennes profondes de la zone réactive. La personne recrutée sera chargée d'isoler, cultiver et caractériser les micro-organismes microaérophiles ou anoxiques, représentatifs des processus biogéochimiques des aquifères de socles fracturés. La personne sera également chargée d'assister les doctorants et les post-doctorants du projet IRONSTONE dans les expérimentations impliquant des micro-organismes, au laboratoire (systèmes microfluidiques et bioréacteurs) et sur le terrain (tests de traçages réactifs) dans les sites observatoires en hydrologie de la zone critique.
Il ou elle devra posséder une bonne maîtrise des outils et techniques pour isoler, cultiver et identifier les micro-organismes. La connaissance des techniques de biologie moléculaire pour la caractérisation génomique des micro-organismes, et/ou d'analyse en géochimie pour décrire leur environnement constituerait un plus appréciable. Il ou elle devra être capable de travailler au laboratoire et sur le terrain, et de collaborer avec des scientifiques (parfois anglophones), des ingénieurs et techniciens spécialistes de domaines scientifiques et techniques très divers.

Activités

• Mettre en place les moyens techniques nécessaires pour isoler et cultiver les micro-organismes en conditions microaérobie et anaérobie : milieux de culture sous gradient, systèmes pour le contrôle des concentrations en gaz dissous, sondes de mesures de concentrations des éléments dissous, etc.
• Isoler les souches de micro-organismes microaérophiles ou anoxiques provenant d'aquifère de socles fracturés, et participer à leur caractérisation génomique et phénotypique.
• Préparer les cultures de micro-organismes pour les expérimentations en bioréacteurs et en cellules microfluidiques et maintenir la viabilité des micro-organismes dans les dispositifs expérimentaux le temps des expérimentations.
• Participer à la réalisation des expérimentations au laboratoire et aux campagnes de terrain : préparation et mise en place du matériel et des outils pour réaliser les expérimentations et les campagnes de terrains, mesure des paramètres expérimentaux et environnementaux, prélèvement d'échantillons et préparation pour les analyses physico-chimiques, minéralogiques, microbiologiques et génomiques (extraction d'ADN).
• Assurer l'entretien courant et le réglage des équipements de microbiologie nécessaires au laboratoire et sur le terrain
• Gérer les stocks de consommables nécessaires aux expérimentations et réaliser les commandes.
• Tenir un cahier de laboratoire, élaborer les fiches de préparation des réactifs et solutions, rédiger les protocoles expérimentaux.
• Collecter les résultats, vérifier leur qualité et les mettre en forme en utilisant les outils informatiques adaptés.
• Appliquer les règles d'hygiène et de sécurité au laboratoire et sur le terrain.
• Travailler en équipe et communiquer avec les différents personnels de l'établissement.

Compétences

• Très bonne maîtrise des techniques d'isolement et de culture des microorganismes.
• Bonne maîtrise des méthodes, instruments et produits pour dénombrer et identifier les micro-organismes en culture et dans des échantillons environnementaux et caractériser leur activité
• Connaissances de la biologie moléculaire appliquée à la microbiologie et/ou de la géochimie pour le suivi des expérimentations.
• Capacité à appliquer de manière rigoureuse et fiable les protocoles de culture, expérimentaux et analytiques au laboratoire et sur le terrain
• Connaissance et mise en œuvre des normes d'hygiène et sécurité et des conditions de stockage et d'élimination des produits biologiques et chimiques.
• Maîtrise des outils informatiques de bureautique classique (Excel, Word, visioconférence) et utilisation des logiciels de pilotage des appareils
• Anglais écrit et oral de niveau B1 (cadre européen commun de référence pour les langues).
• Autonomie, sens de l'organisation, aptitude au travail en équipe avec des interlocuteurs multiples et variés.

De formation niveau BAC+2 ou supérieur (BTS, DUT, licence pro), le (la) candidat(e) a éventuellement une première expérience de travail au laboratoire.

Contexte de travail

Les laboratoires partenaires du projet IRONSTONE à Rennes (UMR 6553 ECOBIO, UMR 6118 Géosciences Rennes, UMR 6251 Institut de Physique de Rennes) et à Paris (Institut de Physique du Globe de Paris) développent ensemble des travaux interdisciplinaires à l'interface entre microbiologie, géochimie, hydrologie et mécanique des fluides pour comprendre les interactions complexes entre les circulations hydrologiques, l'activité des micro-organismes et le fonctionnement biogéochimiques de la Zone Critique. Ces recherches prennent en compte les mécanismes physiques et chimiques qui sont à l'œuvre, des échelles les plus petites (pore, cellule microbienne...) aux échelles les plus larges (bassin versant, paysage).
L'ingénieur.e recruté.e sera intégré.e aux personnels de l'UMR ECOBIO et sera placé.e sous la responsabilité hiérarchique du chercheur responsable du projet IRONSTONE. Il ou elle viendra renforcer le projet IRONSTONE en fournissant le support nécessaire en microbiologie pour les expérimentations et les campagnes de terrains prévues. Il ou Elle collaborera avec la vingtaine de chercheurs et personnels accompagnant la recherche qui contribuent au projet IRONSTONE et travaillera plus spécifiquement avec les doctorants et post-doctorants impliqués dans ce projet et avec les ingénieurs et techniciens des plateformes des laboratoires partenaires :
• plateformes Écologie Moléculaire (PEM, https://ecobio.univ-rennes1.fr/plateau-ecologie-moleculaire) et Microbiologie Environnementale (Micro, https://ecobio.univ-rennes1.fr/plateau-micro) à ECOBIO,
• plateformes EcogenO (génomique environnementale, https://osur.univ-rennes1.fr/ecogeno) et ImaGéo (imagerie expérimentale des systèmes hydro-bio-géophysiques, https://osur.univ-rennes1.fr/plateforme-imageo) de l'Observatoire des Sciences de l'Univers de Rennes (ECOBIO, Géosciences Rennes et IPR) ,
• plateforme Géobiologie de l'IPGP (https://www.ipgp.fr/fr/geobio/instrumentation).

On en parle sur Twitter !