En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR6523-BENSOY-007 - Ingénieur.e en Développement de logiciels de traitement et analyse du courant de surface à partir d’imagerie optique multi-temporelle H/F

Ingénieur.e en Développement de logiciels de traitement et analyse du courant de surface à partir d’imagerie optique multi-temporelle H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
- Français-- Anglais

Date Limite Candidature : samedi 27 juillet 2024 23:59:00 heure de Paris

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler

Informations générales

Intitulé de l'offre : Ingénieur.e en Développement de logiciels de traitement et analyse du courant de surface à partir d’imagerie optique multi-temporelle H/F
Référence : UMR6523-BENSOY-007
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : PLOUZANE
Date de publication : samedi 6 juillet 2024
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 5 mois
Date d'embauche prévue : 7 octobre 2024
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 372,55 à 2 651,44€ bruts/mois
Niveau d'études souhaité : Niveau 6 - (Bac+3 ou 4)
Expérience souhaitée : Indifférent
BAP : Informatique, Statistiques et Calcul scientifique
Emploi type : Ingénieur-e en calcul scientifique

Missions

Ce poste d’ingénieur.e est ouvert dans le cadre du projet de mission spatiale ODYSEA au sein de l’équipe « Satellites et Interface Air-Mer » du LOPS, sous la responsabilité de Fabrice Ardhuin, responsable scientifique français pour la mission ODYSEA. Le poste est basé à Plouzané. Il s’agit de développer des méthodes calibration et validation pour le futur instrument radar d’ODYSEA en s’appuyant sur des mesures optiques réalisées par d’autres satellites ou par une charge utile optique pour ODYSEA qui reste à définir. ODYSEA est un projet porté par le Jet Propulsion Laboratory (JPL) et le CNES, et vise à une mesure journalière des courants de surface sur tout l’océan. Le projet est en compétition avec 4 autres concepts dans le cadre du programme Earth System Explorer de la NASA. Plus de détails : https://odysea.ucsd.edu/

Activités

Il s’agit de développer la méthode d’analyse des différences de phase des vagues observées à différents instants (images consécutives) ainsi que les outils de simulations des données pour :
- Définir un bilan d’erreur pour la mesure du courant de surface
- Analyser les champs de courants à partir d’images Sentinel 2 lors de différentes campagnes en mer (C-SWOT, S-MODE …)
- Valider les courants obtenus avec les données in situ
- Rédiger un rapport d’étude.
Les codes et librairies de calcul sont en langage python.

Compétences

Outils de calcul scientifique
Modélisation et simulation numérique
Méthodes de modélisation et de développement
Connaissances en hydrodynamique et physique de la mesure.
Une expérience sur le traitement d’image, en particulier Sentinel 2 sera un plus.

Contexte de travail

Le travail se déroulera dans les locaux de l’UMR LOPS, équipe SIAM (centre Ifremer de Bretagne, Plouzané), et utilisera les ressources de calcul du calculateur datarmor.
Le Laboratoire d’Océanographie Physique et Spatiale, UMR 6523 CNRS – Ifremer – IRD – UBO, est localisé à Plouzané, près de Brest. Le LOPS est une unité de l’Institut Universitaire Européen de la Mer (IUEM), qui est une composante de l’Université et un Observatoire des Sciences de l’Univers du CNRS/INSU. L’activité de recherche au LOPS consiste à observer et étudier les mouvements océaniques, leurs liens avec l'atmosphère, le plancher océanique et le littoral, et leur influence sur la vie dans les océans. Les chercheurs et ingénieurs du laboratoire utilisent la modélisation numérique, l’analyse de données in-situ ou satellitaires ainsi que l’intelligence artificielle pour mener leurs recherches. L’unité accueille environ 150 personnes dont 90 permanents.

Contraintes et risques

aucun