En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR6523-BENSOY-003 - Chercheurs postdoctoraux (H/F) en océanographie physique : rôle des tourbillons dans les modèles couplés de climat

Chercheurs postdoctoraux (H/F) en océanographie physique : rôle des tourbillons dans les modèles couplés de climat

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
- Français-- Anglais

Date Limite Candidature : mardi 30 avril 2024

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler

Informations générales

Intitulé de l'offre : Chercheurs postdoctoraux (H/F) en océanographie physique : rôle des tourbillons dans les modèles couplés de climat
Référence : UMR6523-BENSOY-003
Nombre de Postes : 2
Lieu de travail : PLOUZANE
Date de publication : vendredi 1 mars 2024
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 18 mois
Date d'embauche prévue : 2 mai 2024
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2 934,82 € et 4 122,59 € bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Niveau 8 - (Doctorat)
Expérience souhaitée : 1 à 4 années
Section(s) CN : Système Terre : enveloppes superficielles

Missions

Deux postes sont proposés dans le cadre du projet EERIE (Eddy rich Earth System Models). Ce projet Européen vise à comprendre et simuler le rôle des tourbillons océaniques dans le climat présent et futur. Quatre modèles couplés océan-glace-atmosphère sont développés dans le projet (Royaume Uni, Allemagne et Espagne) avec une maille fine dans l'océan (4 à 10 km). Au Laboratoire d'Océanographie Physique et Spatiale (LOPS), les deux postdoctorants utiliseront les simulations numériques pour comprendre et quantifier le rôle des tourbillons dans des processus clé pour les projections climatiques futures. Il s'agit d'une part de l'évolution de la stratification océanique et le contenu thermique et halin, et d'autre part, de comprendre et de quantifier le rôle des tourbillons océaniques dans la variabilité interne du climat à des échelles interanuelles à décennales, afin de mieux quantifier les incertitudes sur les prévisions décennales et les projections climatiques. La durée initiale des contrats est de 18 mois, avec renouvellement possible.

Activités

Les chercheurs-euses auront accès aux simulations par les centres de calcul au Royaume Uni et en Allemagne (jasmin et dkrz) et pourront s'appuyer sur des outils d'analyse standard (EsmValTool, python notebooks) ou développés dans le cadre d'EERIE. Le/la premier-ière post-doctorant-e étudiera la dynamique des couches de surface (couche de mélange océanique et stratification) dans le système couplé océan-atmosphère en présence de turbulence océanique de méso-échelle. L'enjeu est de comprendre la manière dont cette turbulence contribue aux bilans de chaleur et de sel, et au stockage de chaleur dans l'océan dans les scénarios de climat futur. Une attention particulière sera portée aux évènements extrêmes (déstratification/stratification rapides, convection profonde, etc). Le/la second-e post-doctorant-e étudiera les interactions entre la turbulence d'échelle moyenne avec la variabilité à l'échelle des bassins océaniques et l’impact de cette turbulence sur la prévisibilité climatique interannuelle. Des bilans de variance seront utilisés pour quantifier ces interactions et leur rôle dans la variabilité interne du climat. Une attention particulière sera portée sur le rôle de la turbulence de mesoéchelle sur la dynamique lente de la couche de surface océanique, clef la dynamique du climat.

Compétences

Les candidat.e.s seront titulaires d'un doctorat en océanographie physique, sciences du climat ou en dynamique de l'atmosphère. Ils/elles auront une bonne connaissance des flux air-mer et des tourbillons océaniques et auront une expérience de l'analyse de grands jeux de données à partir d'observations et/ou de modèles numériques. Des compétences en programmation et une bonne maîtrise des logiciels d'analyse tels que python ou équivalent sont requises. Le contexte de collaboration internationale exige un excellent anglais écrit et parlé, et la capacité de travailler à la fois de manière indépendante et en équipe.

Contexte de travail

Les chercheurs-euses sélectionné-e-s rejoindront l'équipe « Océan et climat » du LOPS à Brest (www.umr-lops.fr). Le LOPS est un laboratoire mixte entre le CNRS, l'Ifremer, l'Université de Brest et l'IRD. L'équipe « Océan et Climat » est leader dans la modélisation haute résolution ainsi que dans les programmes internationaux d'observation des océans. Le poste est proposé dans le cadre du projet Européen EERIE (Eddy Rich Earth System Models, http://eerie-project.eu). Au sein de ce projet, les chercheurs-euses bénéficieront d'un environnement international stimulant, de nombreuses interactions avec d'autres jeunes chercheurs, et de possibilités de courts séjours dans les laboratoires partenaires.

Contraintes et risques

Néant

Informations complémentaires

https://eerie-project.eu/
La date de début du CDD est prévue entre le 2 mai et le 1er décembre 2024