En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR6303-ALEMAT-002 - Contrat d'étude post-doctorale 18 mois (H/F): Mécanismes de fissuration à chaud en condition de soudage et microstructure

Contrat d'étude post-doctorale 18 mois (H/F): Mécanismes de fissuration à chaud en condition de soudage et microstructure

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR6303-ALEMAT-002
Lieu de travail : LE CREUSOT
Date de publication : lundi 12 février 2018
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 18 mois
Date d'embauche prévue : 2 mai 2018
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2000 € net mensuels
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Nous souhaitons recruter un chercheur en Science des Matériaux sous contrat d'étude postdoctorale. En tant que chercheur, vous mènerez des expérimentations sur un nouveau banc de test dédié à l'étude de la fissuration à chaud des alliages métalliques en condition de soudage. L'objectif est d'identifier les conditions locales menant au développement d'une fissure à chaud en soudage.
Dans le cadre du projet ANR NEMESIS (NumErical MEtallurgy Supporting arc weldIng processeS), les objectifs sont d'élucider les mécanismes de formation des défauts en soudage que sont la fissuration à chaud et la formation de phase fragile, type intermétallique. Une expérimentation, in-situ, permettra de suivre l'évolution de la croissance de grain et son influence sur les mécanismes de fissuration à chaud en condition de soudage. Le but est de déterminer un critère local aboutissant au développement des défauts désignés précédemment.
La microstructure et la formation des défauts seront observés au moyen d'une instrumentation in-situ permettant de suivre la solidification et, simultanément, de mesurer les déformations induites par le retrait à l'état solide. Ces observations devront permettre d'identifier et de quantifier un critère de fissuration à chaud pour un état de déformation donnée. Les analyses post-mortem devront également permettre de relier les conditions de solidification des alliages avec les phénomènes de ségrégations de phases fragiles.

Activités

. Conduire une recherche ciblée en sciences des matériaux
. Mener des expérimentations sur un banc de test instrumenté par capteurs et caméras
. Caractériser la microstructure des matériaux testés
. Analyser les résultats et les observations
. Rapporter sur les expérimentations menées, les caractérisations effectuées dans le cadre de l'étude des mécanismes de la fissuration à chaud en condition de soudage

Compétences

Doctorat en Science des Matériaux, idéalement les matériaux métalliques dans un contexte de soudage,
Avoir des bonnes notions en mécanique des milieux continus/ mécanique du solide,
Avoir un intérêt pour les techniques telles que la corrélation d'image numérique et l'imagerie rapide.

Contexte de travail

Le recrutement concerne le département PMDM d'ICB, et plus particulièrement l'équipe Laser et Traitement des Matériaux située au CREUSOT, composée d'une quinzaine de membres (Enseignants-chercheurs, et personnel technique).
L'ANR NEMESIS étant gérée à la COMUE UBFC, l'employeur de l'agent sera la COMUE UBFC, dont le siège est localisé à BESANCON.

On en parle sur Twitter !