En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR6074-ANNSIE-008 - Ingénieur.e Bioinformaticien - Analyse du métabolisme d'interactions algues microbiote (H/F)

Ingénieur.e Bioinformaticien - Analyse du métabolisme d'interactions algues microbiote (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mardi 12 juillet 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR6074-ANNSIE-008
Lieu de travail : RENNES
Date de publication : mardi 21 juin 2022
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 18 mois
Date d'embauche prévue : 1 octobre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2109€ et 2550€ bruts mensuels selon expérience.
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

La mission consistera à développer une infrastructure de données pour prédire et étudier les capacités métaboliques de macro-algues en coopération avec leurs symbiotes. Un focus particulier sera apporté à l'algue Ascophyllum nodosum et ses extraits commerciaux, dont un des caractéristiques est son association mutualiste avec l'endophyte fongique «Mycophycias ascophylli» et d'autres microbes constituant un holobionte. Le but du projet sera de prédire avec la meilleure précision possible les capacités métaboliques de l'holobionte en combinant l'analyse de données multi-omiques (génomique, transcriptomique, métabolomique) produites dans le projet ANR Seabioz et les connaissances présentes dans la littérature sur des espèces cousines ou éloignées.

Activités

- Reconstruction de réseaux métaboliques pour des familles d'algues et leur microbiome : développement de pipeline d'analyse ad-hoc à partir des suites logicielles AuReMe/AuCoMe développées par l'équipe Dyliss.
- Intégration des résultats dans un entrepôt de données permettant une exploration interactive des résultats (suite logicielle Askomics). Proposition d'évolutions du logiciel Askomics en fonction des besoins.
- Analyse des interactions hôte microbiote (bio-analyse).
- Développement de méthodes spécifiques pour l'identification des molécules clés échangées au sein de l'holobionte (adaptation du package metage2metabo en fonction des besoins).

Compétences

Master d'informatique ou de bioinformatique.
- Programmation (python) : expert.
- Analyse de données en biologie.
- Ingénierie des connaissance (maitrise du sparql)
- Calcul sur des clusters, environnement virtualisés (docker).

Contexte de travail

Le travail sera réalisé au sein de l'équipe Dyliss de l'IRISA, sur le campus de Beaulieu de l'université de Rennes 1. Il s'intégrera dans le contexte du projet ANR Seabioz et demandera une collaboration étroite avec les chercheurs et chercheuses de la station biologique de Roscoff (visioconférences régulières, voire visites sur site à envisager).
--------
L'IRISA est aujourd'hui l'un des plus grands laboratoires de recherche français (plus de 850 personnes) dans le domaine de l'informatique et des technologies de l'information. Structuré en sept départements scientifiques, l'IRISA est un centre de recherche d'excellence dont les priorités scientifiques sont la bio-informatique, la sécurité des systèmes, les nouvelles architectures logicielles, la réalité virtuelle, l'analyse des big data et l'intelligence artificielle. Tourné vers l'avenir de l'informatique et nécessairement tourné vers l'international, l'IRISA est au cœur même de la transition numérique de la société et de l'innovation au service de la cybersécurité, de la santé, de l'environnement et de l'écologie, des transports, de la robotique, de l'énergie, de la culture et de l'intelligence artificielle.

Contraintes et risques

Neant.

On en parle sur Twitter !