En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5822-FLOJAC-079 - CDD Post-Doc Futur trajectographe de CMS et analyse de données dans le secteur du quark top (H/F)

CDD Post-Doc Futur trajectographe de CMS et analyse de données dans le secteur du quark top (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
- Français-- Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 25 juillet 2024 23:59:00 heure de Paris

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler

Informations générales

Intitulé de l'offre : CDD Post-Doc Futur trajectographe de CMS et analyse de données dans le secteur du quark top (H/F)
Référence : UMR5822-FLOJAC-079
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : VILLEURBANNE
Date de publication : jeudi 4 juillet 2024
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 janvier 2025
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : de 3 021,50 euros à 4 208,37 euros bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Niveau 8 - (Doctorat)
Expérience souhaitée : Indifférent
Section(s) CN : Interactions, particules, noyaux du laboratoire au cosmos

Missions

L’Institut de Physique des 2 Infinis de Lyon (IP2I), laboratoire conjoint IN2P3/CNRS et Université Claude Bernard Lyon 1 ouvre un poste de CDD Post-doc pour contribuer à la construction du futur trajectographe de l’expérience CMS au LHC, et pour effectuer des analyses de données du Run 3 du LHC dans le secteur du quark top.
Le LHC (“Large Hadron Collider”) est un collisionneur de particules basé au CERN à Genève. Il permet d’explorer la nature des particules élémentaires et leurs interactions. CMS est une expérience généraliste de physique des particules au LHC et le trajectographe permet la détection des particules chargées. Pour la phase haute luminosité du LHC (HL-LHC) avec un démarrage prévu en 2029, les détecteurs du futur doivent être construits dès maintenant.
Le groupe CMS de l’IP2I a une responsabilité importante dans la construction du futur trajectographe de CMS au HL-LHC. Le/la candidat(e) retenu(e) apportera des contributions fortes aux activités d’intégration des modules de détection en silicium sur les structures mécaniques du futur trajectographe, ainsi qu’au développement d’un système logiciel de sécurité et de contrôle (DCS) pour les tests thermiques de ces modules du futur détecteur. Ces activités seront effectuées à l’IP2I.
L’analyse portera principalement sur la recherche de violation de CP dans le secteur du quark top avec les données des Run 2 et 3 du LHC, activité dans laquelle le groupe est déjà impliqué.

Activités

Les principales activités de la personne recrutée seront :
- Caractérisation des modules de détection en silicium à l’aide de logiciels développés dans la collaboration CMS. Développement d’un système logiciel de sécurité et de contrôle (DCS) pour les tests des modules lors des tests thermiques de détecteur, dans une salle propre du laboratoire. Le logiciel, déjà existant et demandant d’être finalisé, est écrit en python et fait appel à la technologie « Internet of things » (IoT) et aux containers. Ces activités occuperont au moins 30% du temps.
- L’analyse de données sur la recherche de violation de CP dans le secteur du quark top avec les données des Run 2 et 3 du LHC.

Compétences

Des compétences en informatique, notamment en python et en C++ sont nécessaires pour le développement du logiciel d’analyse. Dans le contexte du système DCS, une familiarité avec les logiciels de type « Internet of things » (IoT) est préférée, tels Grafana, Node-RED, le protocole MQTT, etc. Une connaissance du logiciel de gestion de versions Git est aussi souhaitée.
Une connaissance confirmée de l’anglais est nécessaire.

Contexte de travail

L’IP2I est un membre fondateur de CMS et a eu un rôle clé dans le développement, l’installation et la mise en service du calorimètre électromagnétique et du trajectographe. Le groupe a participé activement à la découverte du boson de Higgs en 2012, et effectue d’importantes contributions dans à l’analyse des données du LHC. D’autre part, le groupe a responsabilités majeures dans l’effort d’amélioration de CMS pour le HL-LHC, sur le détecteur à muons et le trajectographe.
Le travail est effectué au sein d’une collaboration internationale. Des missions de courtes périodes seront possible : à Genève (Suisse), à Hambourg (Allemagne) ou Louvain-la-Neuve (Belgique).
Le travail d’intégration et de DCS sera effectué principalement à l’IP2I dans la salle propre dévouée au projet.

Contraintes et risques

RAS