En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5819-YOAROU-005 - Chercheur H/F en ingéniérie de biomolécules (ADN et protéines) pour le développement de biocapteurs

Chercheur H/F en ingéniérie de biomolécules (ADN et protéines) pour le développement de biocapteurs

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 22 avril 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5819-YOAROU-005
Lieu de travail : GRENOBLE
Date de publication : jeudi 1 avril 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 18 mois
Date d'embauche prévue : 1 juillet 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2600-3000 € bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Le candidat (lire systématiquement "le ou la candidat(e)") aura pour missions de développer, caractériser et valider un dispositif miniaturisé pour le suivi de la réponse cellulaire à l'inflammation. Le projet KinCells est une action collaborative financée par la Région Auvergne-Rhône-Alpes. KinCells repose sur un consortium à trois partenaires : le laboratoire d'accueil (SyMMES à Grenoble, Unité Mixte de Recherche entre le CNRS, le CEA et l'Univ. Grenoble Alpes), et deux industriels de la région : la société Nanobiose (porteur du projet, basée à Sainte-Hélène-du-Lac en Savoie) et la société Eveon (Montbonnot, Isère). Le candidat retenu sera principalement basé au SyMMES à Grenoble, mais sera amené à réaliser une partie importante du travail expérimental dans les locaux de la société Nanobiose. Le candidat devra donc faire preuve d'organisation, d'initiative et de capacité d'intégration dans des environnements différents, mais également avoir une capacité de synthèse afin de rendre compte de l'avancement du projet à l'ensemble des partenaires. La qualité et l'efficacité du candidat à remplir ces missions seront indispensables à la réussite du projet.

Activités

L'aspect pluridisciplinaire des activités à développer est une caractéristique forte de ce projet. Ainsi, ces activités porteront principalement sur :
- la INGENIERIE, MANIPULATION ET CONJUGAISON DE MOLECULES SONDES (aptamères d'ADN et immunoglobulines) : digestion biochimique partielle, modification covalente, greffage sur support, etc. ainsi que la caractérisation des matériaux fonctionnalisés (par ex. par microscopie optique de fluorescence) ;
- la mesure des CONSTANTES CINETIQUES (kON, kOFF, kD) des sondes vis à vis des cibles, en utilisant l'imagerie de Résonance des Plasmons de Surface (SPR) ;
- L'INTEGRATION DE CES MOLECULES SONDES DANS LE DISPOSITIF MINIATURE KinCells, en développant et qualifiant des solutions pour la chimie de surface sur différents matériaux (plastiques, verre, or, etc.) ;
- LA VALIDATION DU GREFFACE ET DE LA FONCTIONNALITE DES SONDES dans les dispositifs, et éventuellement la qualification des échantillons (lignées cellulaires et/ou sang humain) sur les BIO-CAPTEURS et INSTRUMENTS développés dans le cadre du projet KinCells ;
- L'ANALYSE DES EXPERIENCE ET MISE EN FORME DES DONNEES produites par chaque analyse cellulaire.

Compétences

Le candidat devra OBLIGATOIREMENT posséder une expertise en BIOCHIMIE, CONJUGAISON DE BIOMOLECULES (quelles qu'elles soient) et CHIMIE DE SURFACE. Des compétences en culture cellulaire seraient fortement appréciées.
Le candidat doit être titulaire d'un DOCTORAT français ou étranger, depuis MOINS DE DEUX ANS.
Le candidat devra montrer une réelle volonté et aptitude à appréhender rapidement, et de manière autonome, les différents aspects de ces activités : modification covalente de protéines et acides nucléiques, chimie de surface pour la production de biopuces, manipulation de dispositif microfluidique et culture cellulaire, instrumentation et analyse de données. L'aspect pluridisciplinaire du projet est certes enrichissant, mais nécessite une REELLE CURIOSITE ET UN INTERET A APPREHENDER DE NOUVEAUX DOMAINES SCIENTIFIQUES ET COMPETENCES TECHNIQUES.
Les objectifs visés par ce projet imposent une grande rigueur dans la mise en oeuvre expérimentale et l'analyse des données.
Le candidat devra montrer une réelle APTITUDE A L'AUTONOMIE, faire preuve d'initiative ainsi que des compétences de synthèse orale et rédactionnelle en FRANÇAIS (langue choisie pour les échanges au sein du consortium) et en ANGLAIS (mis à profit pour la publication de manuscrits dans des journaux à comité de lecture). Ceci sera également indispensables vis à vis de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, organisme financeur.
Il sera indispensable pour tout candidat de fournir des REFERENCES (AU MOINS 2) POUVANT ATTESTER DE CES APTITUDES.

Contexte de travail

Le projet KinCells est l'objet d'une nouvelle collaboration entre un laboratoire académique (le SyMMES, à Grenoble, https://www.symmes.fr/ ), et deux industriels : la société Nanobiose (https://www.nanobiose.com/) et la société Eveon (https://www.eveon.eu/en/). La société Nanobiose étant porteur de ce projet, c'est elle qui va intégrer les differents éléments développés par les partenaires. Pour cette raison, le jeune chercheur sera amené à développer le projet en partie dans les locaux du SyMMES à Grenoble, et en partie dans le locaux de la société Nanobiose, dans la combe de Savoie à 45 minutes de distance.

Contraintes et risques

Le projet KinCells vise à développer des voies de chimie de surface pour biomolécules. A ce titre, le candidat sera amené à évoluer dans un laboratoire de chimie.
Ce projet sous-entend également la manipulation d'échantillons sanguins humains (sains) et donc le strict respect des règles de travail fixées par les partenaires hébergeant. Des formations obligatoires seront dispensées au candidat, en lien direct avec son travail expérimental (sécurité au sein du laboratoire, risque chimique, risque biologique et infectieux, etc.). L'Unité d'accueil est équipée de deux laboratoires de classe 2 (un pour la manipulation de bactéries pathogènes, et un pour la manipulation d'échantillons sanguins humains), et possède un agrément CODECOH pour la mise en oeuvre d'échantillons d'origine humaine, qui seront fournis par l'Etablissement Français du Sang, à Grenoble.
Le candidat devra être mobile et pouvoir réaliser des expériences à la journée soit dans les locaux du SyMMES, soit dans les locaux de Nanobiose.

On en parle sur Twitter !