En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5797-JERBAU-071 - Post-doctorat en physique nucléaire expérimentale (H/F)

Post-doctorat en physique nucléaire expérimentale (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
- Français-- Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 18 avril 2024

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler

Informations générales

Intitulé de l'offre : Post-doctorat en physique nucléaire expérimentale (H/F)
Référence : UMR5797-JERBAU-071
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : GRADIGNAN
Date de publication : jeudi 28 mars 2024
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 février 2025
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2 905.76€ et 4 081.77 € bruts mensuels
Niveau d'études souhaité : Niveau 8 - (Doctorat)
Expérience souhaitée : Indifférent
Section(s) CN : Interactions, particules, noyaux du laboratoire au cosmos

Missions

Le/la candidat(e) travaillera avec les chercheurs et les ingénieurs du laboratoire LP2iB (Laboratoire de Physique des deux Infinis de Bordeaux) et de l'installation GSI/FAIR dans l'analyse et l'interprétation des données mesurées lors de notre dernière expérience auprès de l'anneau de stockage ESR de GSI/FAIR, ainsi que dans la préparation et la réalisation de nos prochaines expériences auprès de l’ESR. Le/la candidat(e) présentera nos travaux lors de conférences internationales et coordonnera la rédaction d'articles scientifiques décrivant nos expériences et les résultats. Il/elle contribuera à la conception, au montage et aux tests de différents systèmes de détection. Il/elle travaillera à la définition et à l'assemblage de systèmes de vide de pointe pour assurer la compatibilité avec les conditions d'ultravide des anneaux de stockage. Enfin, le/la candidat(e) participera à l’encadrement des étudiants en doctorat, en master et en licence.

Activités

6Analyse des données et interprétation des résultats.
-Développement de nouveaux systèmes de détection pour l'étude des réactions nucléaires auprès des anneaux de stockage du GSI/FAIR.
-Préparation et réalisation d'expériences.
-Présentation des résultats lors de conférences internationales et rédaction d'articles scientifiques.
-Participation à l’encadrement d'étudiants en doctorat, en master et en licence.

Compétences

-Doctorat en physique nucléaire expérimentale.
-Expérience dans la réalisation de mesures auprès des anneaux de stockage d'ions lourds.
-Expérience dans l'analyse des données et les méthodes statistiques pour l'analyse des l'incertitudes (par exemple, inférence bayésienne).
-Expérience dans le développement de détecteurs, les techniques de vide et les systèmes d'acquisition de données.
-Expérience avec les langages de programmation tels que Python et C++, ainsi que avec le programme d'analyse de données ROOT.
-Intérêt marqué pour les réactions nucléaires et la fission nucléaire.
-Bonnes capacités de communication et bonne maîtrise de l'anglais parlé et écrit.

Contexte de travail

Ce post-doctorat est financé par la bourse ERC-Advanced NECTAR (Nuclear rEaCTions At storage Rings, https://www.lp2ib.in2p3.fr/nucleaire/nex/erc-nectar/ ). L'objectif de NECTAR est de déterminer les sections efficaces des réactions induites par neutrons sur des noyaux radioactifs à courte durée de vie. Ces données sont essentielles pour comprendre la synthèse stellaire des éléments chimiques et pour des applications industrielles. Cependant, leur mesure est très compliquée, voire impossible, en raison de la haute radioactivité des cibles nécessaires. Les réactions de substitution en cinématique inverse représentent l'une des approches indirectes les plus prometteuses pour déterminer ces sections efficaces. NECTAR combine pour la première fois les réactions de substitution avec les anneaux de stockage d'ions lourds de l'installation GSI/FAIR en Allemagne, qui offrent les conditions idéales pour l'étude de ce type de réactions.
La personne recrutée travaillera au LP2iB, qui est une unité mixte composée de personnels du Centre National de Recherche Scientifique (CNRS) et de l'Université de Bordeaux. Des déplacements fréquents au GSI/FAIR sont à prévoir, avec des séjours de plusieurs semaines à plusieurs mois. Les horaires de travail sont ceux du LP2iB et du GSI, sauf cas exceptionnel, par exemple lors d'expériences.

À un stade ultérieur, il sera demandé aux candidats sélectionnés de fournir deux lettres de recommandation.


Le poste se situe dans un secteur relevant de la protection du potentiel scientifique et technique (PPST), et nécessite donc, conformément à la réglementation, que votre arrivée soit autorisée par l'autorité compétente du MESR.

Contraintes et risques

Le poste se situe dans un secteur relevant de la protection du potentiel scientifique et technique (PPST), et nécessite donc, conformément à la réglementation, que votre arrivée soit autorisée par l'autorité compétente du MESR.