En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5635-MIKBEC-002 - Chercheur (H/F) "Atomic Layer Deposition (ALD) pour la synthèse de couches ultraminces à la surface des particules"

Chercheur (H/F) "Atomic Layer Deposition (ALD) pour la synthèse de couches ultraminces à la surface des particules"

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5635-MIKBEC-002
Lieu de travail : MONTPELLIER
Date de publication : jeudi 10 septembre 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 18 mois
Date d'embauche prévue : 1 octobre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2643 bruts mensuels
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

L'ALD est une technique de dépôt en phase vapeur permettant la synthèse de films ultra-minces de matériaux inorganiques avec un contrôle d'épaisseur sub-nanométrique. Cette technologie présente des avantages uniques par rapport aux autres voies de dépôt en phase liquide ou en phase gazeuse. Premièrement, l'ALD permet généralement le dépôt de nanomatériaux très purs. Un autre avantage clé de l'ALD est sa haute conformité, en particulier par rapport à d'autres voies en phase gazeuse telles que le PVD. En fait, l'ALD peut être utilisé pour revêtir des structures 3D complexes avec une couche conforme et uniforme de matériaux de haute qualité, une capacité unique parmi les techniques de dépôt de couches minces. Aucune autre méthode à couche mince ne peut même approcher la conformité obtenue par l'ALD sur des structures à rapport d'aspect élevé. Par conséquent, les matériaux issus de l'ALD ont une large gamme d'applications, de la biodétection à la microélectronique, et des nanocatalyseurs aux batteries.
Les propriétés de surface des particules sont l'un des facteurs déterminants pour leur comportement notamment dans les batteries. L'objectif de ce projet est le développement et la caractérisation de nouveaux films de dépôt minces (à base d'oxyde, de fluorure et d'hydroxyde) ainsi que des phases mixtes sur le poudre. Notre objectif est de développer de nouveaux procédés originaux pour le développement de cette couche mince afin d'améliorer les propriétés électrochimiques de la poudre dans le domaine des batteries. Le projet sera divisé en 2 parties principales:
1) Revêtement des poudres par des couches minces déposées par l'ALD
2) Caractérisation des propriétés chimiques, physiques et électrochimiques des matériaux obtenus.

Activités

En lien avec les objectifs du projet, le candidat devra
- effectuer une revue et une synthèse bibliographique sur le revêtement des poudres en utilisant la technique ALD
- contribuer à définir les protocoles expérimentaux et leur mise en œuvre.
- être responsable du développement et de la caractérisation des couches minces déposées.
- participer aux mesures électrochimiques
- préparer des supports de communication, des rapports et des présentations.

Compétences

Le candidat devrait avoir une thèse en (nano)matériaux ou chimie. Nous recherchons un candidat très motivé avec un fort intérêt pour la chimie et la science des matériaux, ayant une expérience en laboratoire de recherche et en R&D et intéressé par la recherche académique transversale à objectifs industriels. Les compétences interpersonnelles, le dynamisme, la rigueur et le travail d'équipe seront appréciés. Le candidat doit parler couramment l'anglais. De plus, un anglais bien écrit sera très apprécié.
Des informations complémentaires peuvent être obtenues en contactant Dr Mikhael BECHELANY et Dr Damien Voiry.

Contexte de travail

Le postdoc se déroulera à l'Institut européen de la membrane (IEMM) en collaboration avec un partenaire industriel. L'Institut Européen des Membranes (IEMM) est une unité mixte de recherche affiliée à l'ENSCM (Ecole nationale supérieure de chimie de Montpellier), Université de Montpellier et CNRS. Les principaux thèmes de l'IEMM sont la chimie des membranes, le génie chimique et les procédés membranaires. L'unité est composée de 55 chercheurs permanents et de 100 post-doctorants, doctorants et étudiants en master, aidés par 24 ingénieurs chimistes, techniciens et administratifs.

On en parle sur Twitter !