En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5615-CATMAR-001 - Postdoctorat (H/F) - synthèse précurseurs BN

Postdoctorat (H/F) - synthèse précurseurs BN

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 13 février 2023

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR5615-CATMAR-001
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : VILLEURBANNE
Date de publication : lundi 23 janvier 2023
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 18 mois
Date d'embauche prévue : 13 février 2023
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2830 à 3257 E bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Dans la famille des 2D, le nitrure de bore hexagonal (hBN), dont l'arrangement atomique est proche de celui du graphène, suscite un intérêt croissant car il est considéré comme pouvant participer au développement de dispositifs électroniques à base de graphène. Le hBN est également l'un des seuls matériaux inorganiques capables de conserver ses propriétés intrinsèques tout en résistant sur le long terme à des conditions sévères. Néanmoins, le hBN est un isolant, limitant ses domaines d'application. Le contrôle de sa structure à l'échelle atomique, notamment en incorporant différents types d'hybridation de liaison BN, permettrait de surmonter cette limite.
Le projet proposé vise à incorporer des liaisons BN hybridées sp dans un réseau BN de type sp2. Ceci permettrait de diminuer la bande interdite du hBN et d'ajuster le caractère ionique-dipolaire de la liaison B-N. La fabrication d'un tel réseau de BN sp2-sp nécessite des précurseurs à façon, soigneusement choisis pour fournir l'hybridation souhaitée.

Activités

Le (la) post-doctorant(e) synthétisera ainsi des précurseurs de BN non commerciaux et sur mesure. Les efforts porteront sur la synthèse de réactifs qui contiennent ou conduisent à des liaisons BN de type sp ; la liaison BN sp ayant une forte réactivité, le maintien de cette hybridation sera l'un des principal enjeux. Les iminoboranes et les poly(iminoboranes) sont prometteurs ; néanmoins, ils restent difficiles à manipuler. Une synthèse dite interfaciale est proposée pour la fabrication du matériau final afin de surmonter ce problème : Le précurseur de l'hybridation sp sera maintenu "isolé" dans son solvant, et seule une réaction ayant lieu à l'interface liquide-liquide entre les précurseurs contenus dans leur solvant respectif est prévue. Les précurseurs synthétisés seront caractérisés (structure, pureté...) et leur réactivité chimique envers des réactifs BN sp2 (par exemple la borylborazine), disponibles au laboratoire, sera étudiée en solution. Le travail postdoctoral peut être divisé en 3 objectifs :
Obj. 1 : Synthèse et isolement de réactifs qui fourniront des atomes B et N hybridés sp. Une attention particulière sera accordée aux iminoboranes.
Obj. 2 : Etude de la réactivité chimique des précurseurs obtenus vis-à-vis de réactifs de BN hybridés sp2, tels que la borazine et ses dérivés, pour former des espèces BN sp2-sp.
Obj. 3 : Contrôle de la polymérisation des réactifs synthétisés pour former des chaînes de BN sp de longueur ajustable.

Compétences

Les candidat(e)s doivent être titulaires d'un doctorat en chimie. Des connaissances en synthèse inorganique ou organique et plus particulièrement en chimie du bore et en synthèse sous atmosphère inerte, ainsi qu'en techniques de caractérisation comme la RMN, l'IR et la spectroscopie de masse sont requises.

Contexte de travail

Le (la) candidat(e) intègrera l'équipe Chimie Inorganique Moléculaire et Précurseurs (CIMP) du LMI et travaillera sous la direction de Catherine Marichy et Bérangère Toury. Le poste est soutenu financièrement par le projet Emergence du CNRS "BRONPOSAUR".

On en parle sur Twitter !