En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5607-STEMON-004 - chercheur post-doc (H/F) en histoire de l'art et égyptologie (valorisation)

chercheur post-doc (H/F) en histoire de l'art et égyptologie (valorisation)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mardi 13 décembre 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR5607-STEMON-004
Lieu de travail : PESSAC
Date de publication : mardi 22 novembre 2022
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 18 mois
Date d'embauche prévue : 1 mars 2023
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2805€ et 4140€ bruts mensuels, selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Coordination de la préparation d'une exposition au Musée d'Aquitaine.
Coordination du catalogue de l'exposition

La personne recrutée aura pour mission d'aider à préparer l'exposition du projet ERC GESHAEM en participant à la coordination de l'exposition et du catalogue.
L'exposition D'Alexandre le Grand à Cléopâtre. L'Egypte des Ptolémées, un Etat gréco-égyptien (323-30 avant notre ère) a pour objectif de donner à voir la rencontre entre Grecs et Égyptiens en montrant au public des monuments et papyrus antiques, témoins matériels des échanges, emprunts et appropriations entre ces deux cultures. Pour cela, l'exposition présentera pour la première fois un ensemble de papyrus et cartonnages de momies trouvés au cours de fouilles dans l'oasis du Fayoum et conservés à l'Institut de Papyrologie de la Sorbonne (Paris) ainsi que de nombreuses œuvres empruntées à plusieurs grandes collections égyptologiques françaises. À ces emprunts s'ajoutera un ensemble de pièces inédites habituellement non présentées au public conservées dans les réserves du Musée d'Aquitaine.
L'exposition est prévue du 15 mai au 15 janvier 2025.

Activités

- coordination des acteurs de l'exposition : commissaires d'exposition, comité scientifique, équipe technique, régie des œuvres, médiation et communication.
- établissement et suivi du planning du projet dans toutes ses composantes (contenus, gestion des prêts, édition, scénographie, signalétique et graphisme, médiation, communication)
- coordination des réunions pour la conception et la mise en place de l'exposition : mise en place des réunions, des comptes-rendus
- rédaction des textes de communication (dossier de presse, dossier d'exposition d'intérêt national, site internet, etc.), des supports pédagogiques (jeux et livrets pour enfants), des panneaux de salle, des cartels, cartes géographiques, chronologies etc. en lien avec le commissariat d'exposition.
- recherche documentaire sur les œuvres présentées
- coordination du catalogue
- gestion des commandes photographiques (exposition et catalogue)
- participation au montage de l'exposition

Compétences

- expérience en histoire et histoire de l'art égyptien,
- expérience en égyptologie
- expérience dans la conception et la réalisation d'exposition(s)
- autonomie de travail au sein d'une équipe composée de spécialistes d'autres disciplines (conservateurs, papyrologues …)
- langues : bon niveau d'anglais ; de français ; connaissances en égyptien ancien (hiéroglyphes, hiératique, démotique)

Contexte de travail

Le projet ERC StG GESHAEM n° 758907 a pour objectif l'étude de papyrus datés du IIIe s. av. J.-C. et actuellement conservés dans le fonds Jouguet de l'Institut de papyrologie de Paris-Sorbonne. Découverts dans des nécropoles du Fayoum, ces papyrus avaient été remployés pour fabriquer des décorations de momies appelées « cartonnages » qui ont, pour la plupart, été démontés et n'ont jamais été étudiés pour eux-mêmes. Une vingtaine de cartonnages est néanmoins encore conservée, et des fragments de décorations sont encore visibles sur quelques autres cartonnages incomplètement démontés. Le projet GESHAEM a pour ambition, à la fois d'offrir la première étude stylistique de ces décorations de momies, antérieures aux célèbres « portraits du Fayoum », en comparant le matériel de la Sorbonne avec un matériel similaire provenant d'autres nécropoles d'Égypte et d'étudier les archives administratives d'où proviennent les papyrus, reconstitués avec l'aide d'un outil informatique innovant. L'exposition vise à montrer les résultats obtenus au sein du projet.
Le travail sera effectué à Bordeaux, avec des missions à l'Institut de Papyrologie à Paris pour l'examen des objets et ailleurs selon les besoins.

Contraintes et risques

De nombreux déplacements et réunions de travail au Musée d'Aquitaine de Bordeaux sont à prévoir, ainsi que des déplacements dans des musées en France et à l'étranger.

Informations complémentaires

Votre candidature doit être déposée uniquement sur le Portail Emploi CNRS. Les candidatures reçues par mail ne seront pas prises en considération.

On en parle sur Twitter !