En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5566-THOFIO-001 - (H/F) Ingénieur de recherche en traitement de données et d'images satellites pour l'étude des orages et du changement climatique.

(H/F) Ingénieur de recherche en traitement de données et d'images satellites pour l'étude des orages et du changement climatique.

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 19 décembre 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR5566-THOFIO-001
Lieu de travail : TOULOUSE
Date de publication : lundi 14 novembre 2022
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 février 2023
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2583 à 3140 euros brut mensuel selon experience
Niveau d'études souhaité : Ingénieur
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

La convection profonde est au cœur des processus clés pour le changement climatique tant au niveau sociétal en lien avec les extrêmes de précipitations intenses qu'au niveau scientifique en lien avec les rétroactions climatiques des nuages hauts qui lui sont associés. Cette convection profonde est organisée sous forme de systèmes orageux, identifiables depuis l'espace, qui jouent un rôle crucial dans le cycle de l'eau et de l'énergie à l'échelle globale par les processus de transfert vertical de masse d'air, d'eau et de quantité de mouvement qu'ils engendrent. Bien qu'étudiée depuis de nombreuses années, la convection profonde reste une forte source d'incertitude pour l'évolution future du cycle de l'eau et de l'énergie en réponse au changement climatique.
L'objet de ce travail est d'exploiter les données satellites pour améliorer notre compréhension de la convection profonde.

Activités

- L'ingénieur ou l'ingénieure de recherche aura en charge l'utilisation, et le développement des méthodes de fusion d'observations issues des satellitaires géostationnaires et des observations de précipitation issues de satellites défilants tels que Megha-Tropiques, TRMM, GPM, CloudSat, afin de poursuivre les études entreprises sur la documentation du cycle de vie des systèmes orageux. Il ou elle pourra s'appuyer sur la base de données globale des orages convectifs tropicaux élaborée sur la période 2012-2020 en appliquant l'algorithme de reconnaissance de forme d'orages aux observations infrarouges géostationnaires, ainsi que sur une base de données climatologique de systèmes orageux produite à partir de 40 années d'observation de METEOSAT en Afrique et Atlantique.
- Le CDD aura également en charge la gestion, le traitement de données géostationnaires historiques en appliquant l'algorithme de suivi d'orages et participera à l'analyse des résultats.
- Le candidat ou la candidate contribuera aux études sur le raffinement de la description du bouclier nuageux des systèmes orageux grâce à l'arrivée de nouveaux satellites géostationnaires possédant des spécifications spectrales enrichies et une résolution spatio-temporelle augmentée.
- L'ingénieur ou l'ingénieure de recherche participera enfin aux travaux sur l'exploration des simulations de la convection profonde de différents modèles atmosphériques haute résolutions.
- Une attention particulière sera donné à la documentation des outils développés.

Compétences

-Ecole d'ingénieur ou doctorat Sciences de l'Environnement et de l'Univers avec une expérience en calcul scientifique et en traitement d'images
-excellente connaissance en programmation scientifique (IDL, Matlab, Python) et en langage C.
-connaissance de l'environnement Linux
-expérience dans la manipulation des gros jeux de données et des méthodes statistiques (expérience avec les données de satellite est un atout).
-capacité de communication, écrite et orale, en anglais
- Autonomie, sens du relationnel et capacité à travailler en équipe

Contexte de travail

Ce projet s'insère dans une dynamique scientifique nourrie de nouveaux projets de modélisation à haute résolution, qui résolvent la convection profonde, des efforts substantiels sont en cours, en particulier en Europe, pour fabriquer une nouvelle génération de modèles de climat plus aptes à représenter cette convection profonde et son organisation (Digital Twin, DestinE). De même, de nouvelles missions satellitaires internationales, telles que C2OMODO/AOS (Atmospheric Observing Systems), ou INCUS (Investigation of Convective Updrafts), seront lancées d'ici 2030 et permettront d'apporter de nouvelles contraintes observationnelles sur la modélisation des processus convectifs profonds.
Ce travail s'effectuera au LEGOS (Laboratoire d'Etudes en Géophysique et Océanographie Spatiales), comprenant 130 agents, sur le campus de l'Observatoire Midi-Pyrénées à Toulouse. l'ingénieur.e de recherche intègrera en particulier l'équipe EMC2 qui a pour objectif de comprendre les variations du cycle global de l'eau et de l'énergie en réponse au changement climatique actuel. La.le candidate bénéficiera d'un environnement national et international riche et sera amené à interagir avec les ingénieurs, chercheurs et doctorants de l'équipe.

On en parle sur Twitter !