En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5563-LAUMAU-001 - Ingénieur·e de Recherche - Chargé·e de mission (H/F)

Ingénieur·e de Recherche - Chargé·e de mission (H/F)


Date Limite Candidature : mercredi 6 juillet 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR5563-LAUMAU-001
Lieu de travail : TOULOUSE
Date de publication : mercredi 15 juin 2022
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 8 mois
Date d'embauche prévue : 1 novembre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2641 et 2835 € bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 5 à 10 années

Missions

Préciser les déterminants de la contamination au plomb en fonction des caractéristiques physico-chimiques des sols, des variétés de manioc et de leurs processus de transformation dans les villages de l'Oyapock, afin de co-construire des recommandations permettant de réduire l'exposition humaine à ce métal toxique.

Activités

Tâches principales :
- Révision bibliographique sur les sources alimentaires d'exposition humaine au plomb, en particulier par le manioc et ses dérivés.
- Analyse des caractéristiques physico-chimiques des échantillons de sol (au laboratoire GET à Toulouse).
- Analyses des éléments majeurs et trace (dont le plomb) dans les sols, tubercules et produits préparés à base de manioc par ICP-OES et ICP-MS (au laboratoire GET à Toulouse) ; la préparation des échantillons se fera en salle blanche pour éviter tout risque de contamination.
- Participation au traitement et à l'interprétation des résultats en portant une attention particulière d'une part, aux potentiels facteurs de bioaccumulation du plomb par transfert sol-plante et d'autre part, à la distribution du plomb entre les différents tissus de la plante (feuilles, tubercules).
- Rédaction du rapport de synthèse
Tâches secondaires :
- Analyse de la classification des variétés de manioc consommées par les populations de l'Oyapock basée sur une description des caractères morphologiques, des nominations locales des variétés (noms d'usage), de leurs usages à des fins alimentaires, des données de répartition géographique et des données d'analyse génétique.
- Analyse du plan d'échantillonnage (sols, tubercules et produits liquides et solides, préparés à base de manioc) en s'aidant de l'outil de récolte des données combinant photographies, analyses géochimiques, analyses génétiques et entretiens avec les agriculteurs.
- Mission de terrain en Guyane (Oyapock) pour le partage des résultats et la co-construction de messages et de recommandations avec les populations locales et les acteurs de la santé concernés

Compétences

• Expérience de travail en laboratoire (en salle blanche en particulier)
• Capacité d'autonomie et d'organisation
• Travail en équipe
• Ouverture à l'interdisciplinarité
• Compétence en gestion, coordination et ingénierie de projet
• Anglais courant (écrit, lu, parlé)
• Avoir le permis B

Contexte de travail

Géosciences Environnement Toulouse (GET) est un laboratoire de recherche pluri-disciplinaire et interdisciplinaire en Sciences de la Terre et de l'Environnement rattaché à l'Observatoire Midi-Pyrénées (OMP). Actuellement, il est l'un des plus anciens Observatoires des Sciences de l'Univers (OSU). Il constitue une Unité Mixte de Recherche du CNRS, de l'IRD, de l'Université Toulouse 3 et du CNES. Cette unité de recherche regroupe 156 permanents (52 CNRS, 55 UT3/CNAP, 38 IRD, 11 CNES) et plus de 70 doctorants et chercheurs CDD. L'équipe d'accueil est G-cube "Géoressources : Génèse et Gestion durable", seule équipe interdisciplinaire du laboratoire où travaillent ensemble géologues, pédologues, géochimistes et une sociologue, sur les sources et impacts des activités humaines sur l'environnement et les sociétés.

Contraintes et risques

Contraintes liées au poste :
• Travail de terrain en conditions difficiles (milieu tropical, sites difficiles d'accès)
• Travail de laboratoire en salle blanche (mesures d'hygiène et sécurité, conditions ultra-propres)

Informations complémentaires

En Guyane française, l'intoxication au plomb est bien plus élevée que dans le reste de la France, avec une prévalence de 20% du saturnisme chez les enfants de 1 à 6 ans. L'exposition au plomb est multifactorielle et majoritairement alimentaire. La source de plomb la plus investiguée à ce jour, est la consommation de manioc et ses dérivés. Les premières études isotopiques (Maurice et al., 2021) montrent un lien entre la consommation de manioc et le saturnisme, pourtant les facteurs de causalité sont difficiles à expliciter du fait de la forte hétérogénéité des concentrations en plomb dans les sols guyanais et dans les différents maniocs et leurs dérivés.
Les habitants autochtones du fleuve Oyapock, à l'Est, sont les plus touchés par le saturnisme et sont également de grands consommateurs de manioc sous diverses formes solides et liquides. La région de l'Ouest guyanais est la plus grosse productrice de couac en Guyane et présente un contexte d'innovation des modes de transformation du manioc. Le projet de recherche vise à déterminer les facteurs d'accumulation du plomb dans le manioc, de sa culture dans le sol jusqu'à sa transformation en produits dérivés, sur ces territoires. Financé et accompagné par l'ARS de Guyane dans le cadre du programme STRAMELO, le poste sera basé à Toulouse, au laboratoire GET. Le laboratoire LEEISA à Cayenne participe à ce programme de recherche pour la partie socio-anthropologique et ethno-biologique.
Référence bibliographique :
Maurice L., Barraza F., Blondet I., Ho-A-Chuck M., Tablon J., Brousse P., Demar M., and Schreck E., 2021. Childhood lead exposure of Amerindian communities in French Guiana: an isotopic approach to tracing sources. Environmental Geochemistry and Health, 1-17. https://doi.org/10.1007/s10653-021-00944-9

On en parle sur Twitter !