En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5554-ANAEJA-002 - Post-doctorat en palynologie (H/F)

Post-doctorat en palynologie (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 1 novembre 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5554-ANAEJA-002
Lieu de travail : MONTPELLIER
Date de publication : lundi 20 septembre 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 18 mois
Date d'embauche prévue : 1 février 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2675 à 3806 euros brut par mois selon l'expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Le poste de post-doc fait partie du projet MeSCAL (https://anr.fr/Project-ANR-20-CE03-0010), financé par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR) et piloté par Dr. Ana Ejarque, Institut des Sciences de l'Evolution-Montpellier (ISEM UMR 5554). MeSCAL analysera la contribution des migrations, des contacts culturels et des colonisations dans la formation des paysages de Californie du Sud à l'Holocène récent (derniers 4000 années), notamment en termes de richesse de la biodiversité, d'introduction de nouvelles pratiques et des plantes exotiques et de leur impact sur la flore indigène et les zones humides. L'approche multidisciplinaire combine des analyses paléoenvironnementales pluri-indicateurs sur des zones humides et son couplage avec des données archéo-historiques. Le post-doc se concentrera sur l'étude palynologique (grains de pollen et microfossiles-non-polliniques (MNP) à haute résolution temporelle) et la reconstruction des feux sur deux séquences sédimentaires continentale et marine dans la région de Santa Barbara en Californie. L'objectif est de reconstruire le caractère local et/ou régional des changements de végétation et de pratiques humaines en relation avec les occupations préhistoriques et coloniales dans ce secteur littoral. Elle/il travaillera en étroite collaboration avec les membres de l'équipe du projet comprenant des palynologues, diatomistes, sédimentologues et des archéologues.

Activités

- Analyse pollinique (grains de pollen et MNPs) de deux carottes de sédiments en contexte continental et marin.
- Analyse des microcharbons, en incluant la reconstruction des feux dans la séquence continentale.
- Compilation et interprétation des données paléoenvironnementales en relation avec des données archéologiques et paléoclimatiques régionales.
- Participation dans la construction des modèles âge-profondeur des carottes.
- Participation à des campagnes de carottage et autres campagnes de terrain en Californie.
- Publication scientifique des résultats et communications dans des congrès.
- Participation aux discussions et aux réunions du projet MeSCAL.

Compétences

- Doctorat en Archéologie Environnementale, Palynologie du Quaternaire, Géosciences ou autres disciplines similaires. Expérience souhaitée : 0 à 7 ans après la thèse.
- Expertise en palynologie des environnements méditerranéens, ainsi que connaissance des MNP et/ou des reconstructions de feux.
- Une expérience en palynologie marine et/ou palynologie en Californie/Sud-ouest américain serait un atout supplémentaire.
- Expertise dans l'étude des relations socio-environnementales et des impacts anthropiques au cours de l'Holocène récent, et dans le couplage des données paléo-environnementales et archéo-historiques.
- Bonne maitrise de l'anglais oral et écrit, et capacité à publier dans des revues internationales à comité de lecture.
- Capacité à travailler en équipe, notamment en collaboration multidisciplinaires.
- Rigueur, implication et autonomie.

Contexte de travail

Le poste sera basé à l'Institut de Sciences de l'Evolution à Montpellier (ISEM UMR 5554, CNRS). Le chercheur ou chercheuse s'intégrera à l'équipe « Dynamique de la biodiversité, anthropo-écologie du Département Paléo-écosystèmes, climat, sociétés » et sera sous la supervision du Dr Ana Ejarque (ISEM), du Dr. Nathalie Combourieu-Nebout (HNHP UMR 7194), et du R. Scott Anderson (Northern Arizona University). Le chercheur ou la chercheuse sera employé par le Centre National de la Recherche Scientifique via un contrat de 18 mois. Le poste impliquera des déplacements en Californie (États-Unis).
Procédure de candidature et de sélection:
Les candidats enverront leur candidature via le portail Emploi du CNRS. Cette dernière comprendra un curriculum vitae, deux lettres de recommandation et une lettre de motivation décrivant leur expertise en relation avec les compétences et activités requises pour le poste. Les candidatures seront évaluées en deux étapes :
1ère phase : Une pré-sélection des candidatures sur la base des compétences des candidats en relation au poste.
2ème phase : Les candidats présélectionnés seront invités pour un entretien en visioconférence avec les superviseurs du poste et d'autres membres de l'équipe MeSCAL. Les entretiens se dérouleront en Novembre ou en Décembre 2021.Les résultats seront donnés la semaine suivant les auditions.

On en parle sur Twitter !