En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5535-FRACOU-033 - Post-doctorant (H/F) en biologie

Post-doctorant (H/F) en biologie

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5535-FRACOU-033
Lieu de travail : MONTPELLIER
Date de publication : lundi 13 janvier 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 mars 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 3767 € brut 3038 € net
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

L'objectif principal du postdoctorant sera de décortiquer les effets de médicaments innovants ciblant les protéines liant l'ARN sur:
-le phénotype et les fonctions des cellules immunitaires
-dans différents modèles d'inflammation de souris (DSS, CIA, modèles de psoriasis, etc.)
-dans différents organes (cellules immunitaires isolées à partir de la rate, des ganglions lymphatiques, des intestins, ou autres tissus)
-et aussi chez l'homme: évaluation des effets des traitements in vitro et in vivo chez des patients traités par ces médicaments innovants
Les travaux du post-doctorant permettront ainsi de mieux comprendre le mécanisme d'action de ces médicaments et possiblement de définir les patients les plus susceptibles de répondre à la thérapie et / ou de prédire des effets secondaires potentiels à surveiller.

Activités

-Travail sur souris et sur échantillons humains.
-Cytométrie en flux et culture cellulaire.

Compétences

Cytométrie en flux: le candidat doit avoir une solide expérience en cytométrie. Toute expérience avec CyTOF sera un atout supplémentaire.
Culture cellulaire (différenciation cellulaire de monocytes en macrophages, cellules adherents et non-adhérentes, co-cultures, etc.)
Histologie : IHC, IF
Dissection de souris pour isoler les organes immunitaires (ganglions lymphatiques, plaques de Peyer, etc.)
Western-blot, CBA, ELISA
Anglais

Contexte de travail

Le/la post-doctorant(e) rejoindra l'IGMM qui est une unité mixte de recherche CNRS multi-thématique, offrant un environnement parfaitement en adéquation avec le poste. Cette unité localisée sur le campus CNRS de la Route de Mende à Montpellier s'insère dans un environnement scientifique riche composé par les différents instituts présents (IRIM, CRBM, CEFE, etc). De plus différentes plateformes techniques (cytométrie en flux, imagerie, métabolisme, etc) sont accessibles et viennent compléter la richesse de ce site.

Le/la post-doctorant(e) intégrera au sein de l'IGMM, le laboratoire coopératif CNRS-ABIVAX (public - privé) explorant le potentiel de médicaments innovants ciblant des protéines liant l'ARN (RBP), sur l'inflammation et les infections virales. Il s'agit d'un projet très excitant car certains de ces médicaments sont déjà en phase clinique chez l'homme (VIH, colite ulcéro-hémorragique et polyarthrite rhumatoïde). ABX464, le composé le plus avancé, a été évalué dans les essais cliniques de phase II. C'est une petite molécule orale de première classe qui bloque la réplication du VIH et contrôle l'inflammation dans la colite ulcéro-hémorragique. Bien qu'initialement sélectionné pour sa capacité à cibler les RBP impliquées dans la biogenèse de l'ARN viral, il a été démontré que l'ABX464 se lie au complexe de liaison de cap (CBC) impliqué dans l'épissage et l'exportation d'ARNm humains. L'analyse des micro-ARN a révélé que ABX464 régule spécifiquement l'expression du mir-124, avec une augmentation très significative (environ 13 fois). Le miR-124 étant un modulateur nombreuses protéines de l'inflammation (IL-6 récepteur, STAT3, RELA, etc.), nous l'avons testé dans des modèles inflammatoires. Le traitement ABX464 a atténué l'inflammation dans la colite induite par le sulfate de dextrane sodique (DSS) ainsi que dans le modèle d'arthrite induite par le collagène (CIA), un modèle de polyarthrite rhumatoïde. L'efficacité clinique de ABX464 a été montré dans un essau de phase Iia chez des patients atteints de colite ulcéro-hémorragique. Un essai similaire chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde est en cours. Nous sommes actuellement en train de décortiquer les effets de l'ABX464 et du miR-124 sur les cellules immunitaires et le processus inflammatoire. Le laboratoire coopératif est composé de 15 personnes avec des domaines d'expertise larges et divers allant de l'ARN, la chimie, l'imagerie à l'immunologie. Des réunions et des discussions régulières permettent à chacun d'apprendre et de progresser.

Contraintes et risques

Les expériences proposées s'effectueront notamment en ZEFI et pourront nécessiter des horaires décalés.
La manipulation de cellules humaines nécessite une vaccination HBV à jour.

On en parle sur Twitter !