En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5518-STEVER-003 - H/F-Psot doc : Production de pâte à dissoudre par un procédé à base de solvants Eutectiques Profonds

H/F-Psot doc : Production de pâte à dissoudre par un procédé à base de solvants Eutectiques Profonds

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5518-STEVER-003
Lieu de travail : ST MARTIN D HERES
Date de publication : vendredi 10 janvier 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 février 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2617,05 euros
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

L'objectif principal du projet DISSOLDES est de proposer un procédé de production de pâtes à dissoudre plus respectueux de l'environnement que les procédés conventionnels (par la réduction des émissions de CO2 et la consommation d'énergie), sans altérer la qualité de la pâte produite. Au cours de ce projet, la qualité des effluents de cuisson et leur potentiel de recyclabilité seront évalués.
Les caractères innovants du projet résident dans : (i) l'utilisation de nouveaux réactifs chimiques spécifiques (mélange de 2 composés naturels, biodégradables, miscibles dans l'eau, peu chers, non toxiques, non volatiles et non inflammables), (ii) le développement d'un procédé plus écologique, qui générera moins de CO2 et consommera moins d'énergie, (iii) la mise au point d'une méthode pour recycler le DES présent dans la liqueur noire (iv) une application à haute valeur ajoutée et en pleine croissance : la cellulose à dissoudre.

Activités

Tâche 1: Sur la base des études antérieures, un solvant de type DES sera sélectionné et utilisé pour dissoudre les composés lignocellulosiques présents dans des copeaux de bois de résineux ou de feuillus, dans des conditions moins drastiques que celles des cuissons kraft ou acides conventionnelles, utilisées pour produire de la pâte à dissoudre (température plus faible et temps de réaction moins longs que les procédés conventionnels). Par la suite, la pâte produite sera blanchie par une séquence conventionnelle ou bien par une séquence incluant un nouveau stade de blanchiment Dalkmod breveté par le LGP2 et le CTP. Les conditions de réaction lors de la cuisson DES et lors de la séquence de blanchiment seront adaptées afin de moduler à façon la taille des chaines de polysaccharides mais aussi de déstructurer et d'enrichir en groupements carboxyles cette pâte, afin de favoriser sa dissolution lors de son utilisation. Différentes conditions opératoires seront étudiées : variation des températures, des temps de réaction, des concentrations en produits chimiques, des combinaisons de réactifs en séquences, ajout d'additifs… Les celluloses produites seront caractérisées à plusieurs échelles afin d'évaluer les performances des traitements développés et d'affiner les conditions opératoires en fonction du bioproduit visé (cellulose à dissoudre).
La Tâche 2 sera consacrée à la récupération et à la purification de la liqueur noire produite lors de la cuisson DES, selon différentes techniques (ultrafiltration, précipitation, échange de solvant...).
La Tâche 3 consistera à comprendre le mécanisme réactionnel du DES sur le bois, grâce à l'utilisation de différentes techniques analytiques appliquées sur le produit lignocellulosique avant et après la cuisson (RMN 13C de la lignine extraite, analyse SEC de la fraction polysaccharidique, mesure des groupements fonctionnels sur les différentes matières extraites ..)

Compétences

Le candidat doit avoir un doctorat et une solide formation académique en génie chimie, en chimie organique et analytique. Les candidats ayant déjà travaillé en laboratoire sur des matériaux lignocellulosiques présentent un intérêt particulier. Esprit de synthèse, autonomie, créativité, rigueur scientifique, bon relationnel interne et externe, bonne communication en anglais sont des qualités indispensables.

Contexte de travail

Le/la candidat(e) travaillera au LGP2 (laboratoire de génie des procédés papetiers au sein de l'équipe BioChip (bio-raffinerie.
La recherche du LGP2 porte sur les opérations de transformation et de valorisation de la biomasse végétale comme la bioraffinerie et l'élaboration de matériaux biosourcés (papiers, cartons, composites, films, non-tissés) ainsi que sur les procédés d'impression pour la fonctionnalisation des surfaces. Elle s'intéresse à l'étude de procédés économes en énergie et en matières premières et mettant en œuvre une chimie verte pour les matériaux fonctionnels. Les travaux s'appuient sur le développement ou l'adaptation d'outils de caractérisation multi-échelles.

On en parle sur Twitter !