En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5502-SYLLOR-002 - Chercheur-e en approche hybride pour l'étude des interactions fluide structure en biomécanique cérébrale (H/F)

Chercheur-e en approche hybride pour l'étude des interactions fluide structure en biomécanique cérébrale (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5502-SYLLOR-002
Lieu de travail : TOULOUSE
Date de publication : mercredi 9 janvier 2019
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 19 février 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Rémunération entre 2530 et 3500€ brut mensuel selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Nous appuyant sur les acquis de l'ERC BrainMicroFlow (voir "contexte de travail" ci-dessous), nous souhaitons maintenant élargir notre compréhension fondamentale de la biomécanique du cerveau en étudiant les interactions entre le système microvasculaire, le liquide cérébrospinal, le tissu cérébral et les forçages induits par la pulsatilité de l'écoulement macro-vasculaire. Une telle compréhension nécessite le développement de modèles fondamentaux prenant en compte le détail de l'architecture de la microstructure vasculaire
ainsi que les propriétés poroélastiques des tissus avoisinant, dans un formalisme compatible avec des simulations à l'échelle macroscopique.

Activités

Nous souhaitons mettre en place un modèle d'interaction fluide structure pour l'étude des couplages entre le système microvasculaire, le liquide cérébrospinal et le tissu cérébral. L'échelle de modélisation sera de l'ordre d'un millimètre cube de cerveau. Le choix de cette échelle permet de représenter explicitement la complexité du réseau microvasculaire par une approche uni-dimensionnelle de type réseau, puis de coupler cette description à un modèle aux élément-finis poroélastique du tissu cérébral. Dans un premier temps le système sera étudié sous sollicitation statique. Dans un second temps, nous souhaitons introduire la pulsatilité de l'écoulement sanguin, étudier les réorganisations des écoulements de fluides intracrâniens et mettre en évidence les variations des contraintes tissulaires induites. Ce type de modèle permettra d'interpréter les corrélations macroscopiques obtenues entre les variables cliniques biomécaniques et biologiques pour aboutir à une compréhension fine du rôle de la biomécanique cérébrale dans le développement des maladies neurodégénératives.

Compétences

- Doctorat en mécanique ou physique fondamentale,
- Bonne connaissance des méthodes numériques pour la mécanique,
- Expérience requise dans l'interface avec les sciences de la vie,
- Expérience souhaitée d'interaction avec la recherche clinique,
- Excellente maîtrise de l'anglais,
- Capacités de communication, esprit d'équipe.

Contexte de travail

Le Groupe d'Etude sur les Milieux Poreux de l'IMFT a poursuivi, depuis une quinzaine d'années, une stratégie de recherche se nourrissant des approches originales développées en son sein pour aborder sous un angle nouveau certaines problématiques de la biomécanique. Les apports fondamentaux du groupe sur la modélisation des réseaux de fractures, des doubles milieux et des écoulements complexes en milieu poreux réactif ont permis de développer une expertise au meilleur niveau international dans le domaine des milieux poreux biologiques en collaboration étroite avec les équipes du CHU de Purpan à Toulouse, avec des avancées significatives. En particulier, les travaux sur la microcirculation sanguine du cerveau ont été reconnus par l'European Research Council (Consolidator Grant BrainMicroFlow, PI S. Lorthois - 2014-2019 ; Proof Of Concept Grant ViTAE , PI S. Lorthois - 2019-2020).

Encadrement : Sylvie Lorthois (DR CNRS) en collaboration avec Pauline Assemat (CR CNRS) et Eric Schmitt (CHU Toulouse).

Informations complémentaires

Ce recrutement est envisagé dans le cadre du projet ERC Consolidator BrainMicroFlow (2014-2019)

On en parle sur Twitter !