En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5502-PAUDUR-001 - Post doc en Modélisation d'écoulements diphasiques en milieux poreux (H/F)

Post doc en Modélisation d'écoulements diphasiques en milieux poreux (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
- Français-- Anglais

Date Limite Candidature : vendredi 19 avril 2024

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler

Informations générales

Intitulé de l'offre : Post doc en Modélisation d'écoulements diphasiques en milieux poreux (H/F)
Référence : UMR5502-PAUDUR-001
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : TOULOUSE
Date de publication : vendredi 29 mars 2024
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 11 mois
Date d'embauche prévue : 20 avril 2024
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Rémunération forfaitaire brute mensuelle ( entre 2992 et 4204 euros selon expérience)
Niveau d'études souhaité : Niveau 8 - (Doctorat)
Expérience souhaitée : 1 à 4 années
Section(s) CN : Milieux fluides et réactifs : transports, transferts, procédés de transformation

Missions

Le candidat devra s'impliquer dans l'exploitation et l'amélioration de modules de modélisation d'écoulements diphasiques gaz-eau par une approche réseaux de pores développée dans le logiciel iMorph. Il/elle aura aussi la charge de développer de nouveaux modules visant la simulation des phénomènes de sorption.
























Activités

En raison des nombres capillaires très faibles (écoulements très lents) susceptibles de caractériser ces écoulements, il est crucial de déterminer avec une grande précision les propriétés macroscopiques (courbe de rétention, perméabilités relatives) dans la gamme des très fortes saturations en eau. C'est précisément une gamme de saturation où l'acquisition de ces données par voie expérimentale est peu fiable. Il y a donc un espoir très sérieux d'améliorer significativement la caractérisation de ces propriétés par voie numérique en tirant pleinement avantage des progrès en imagerie à différentes échelles. L'objectif est tout d'abord la caractérisation de la perméabilité, des perméabilités relatives et de la courbe de rétention d'une roche argileuse (Argilite du Callovo-Oxfordien (COx)) par simulations numériques sur réseaux de pores multi-échelles, construits à partir d'images 3D de la microstructure obtenues à différentes échelles : typiquement images 3D à l'échelle « FIB » (pour les pores franchement submicroniques) et à l'échelle « microtomographie X » (pour les pores voisins du microns et au-delà). Il est également prévu de simuler des courbes de sorption dans le but notamment de conforter la cohérence générale de l'approche développée. Ce projet fait partie d'un projet plus large (Projet MECHE du programme NEEDS du CNRS). La personne recrutée aura à interagir avec d'autres équipes du projet, en particulier l'équipe de l'IC2MP de l'Université de Poitiers qui a réalisé les images numériques et des mesures des propriétés étudiées.

Compétences

Le candidat, titulaire d'un doctorat en physique ou en mathématiques appliquées ou en imagerie 3D ou équivalent devra faire état d'une bonne expérience en modélisation numérique ou en développement de méthodes d'analyse d'images tri-dimensionnelles. De l'expérience en calcul scientifique à haute performance sera un plus. Une bonne connaissance en physico-chimie et matière molle est un plus.

Contexte de travail

Le contrat post-doctoral de recherche à pourvoir s'intègre dans le projet MECHE du programme NEEDS du CNRS. Ce projet concerne l'étude numérique des écoulements diphasiques gaz-eau dans des milieux à large distribution de taille de pores (argilite, ciment, etc).

Le poste se situe dans un secteur relevant de la protection du potentiel scientifique et technique (PPST), et nécessite donc, conformément à la réglementation, que votre arrivée soit autorisée par l'autorité compétente du MESR.