En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5502-CATCOL-002 - Post-doc : Etude de l'ébullition sur site isolé en microgravité H/F

Post-doc : Etude de l'ébullition sur site isolé en microgravité H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mercredi 1 février 2023

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR5502-CATCOL-002
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : TOULOUSE
Date de publication : mardi 10 janvier 2023
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 15 février 2023
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2805 € bruts à 3224 € brut selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Le post-doctorant travaillera au sein du Groupe Interfaces de l'Institut de Mécanique des Fluides de Toulouse. Ces travaux s'inscriront dans le cadre du programme de recherche sur l'ébullition en microgravité soutenu par les agences spatiales européenne et française (ESA et CNES). Un dispositif expérimental RUBI (Reference mUltiscale Boiling Investigation), a été lancé sur la station spatiale Internationale en 2019. Le but de cette expérience est d'étudier la croissance de bulles de vapeur isolées sur une paroi chauffée en microgravité 2022 https://doi.org/10.1016/j.applthermaleng.2021.117932. Dans cette expérience, l'IMFT est responsable de l'étude de la croissance et du détachement des bulles de vapeur dans un écoulement en cisaillement. La mission du post-doctorant sera d'effecteur le post-traitement des données.

Activités

Il (elle) sera chargé(e) d'effectuer le traitement des données expérimentales acquises pendant la mission à bord de l'ISS entre 2019 et 2021. Il (elle) réalise le traitement des images issues d'une caméra rapide pour déterminer les paramètres géométriques caractéristiques de la croissance des bulles de vapeur. Les images de la caméra infrarouge seront aussi post-traitées pour déterminer la distribution de température et de flux de chaleur au niveau de la paroi chauffée. Il (elle) développera en parallèle des modèles théoriques. Il (elle) sera en contact avec des chercheurs de plusieurs universités étrangères (TU Darmstadt, Université de Pise, Université Aix-Marseille, ENEA Roma, Université Libre de Bruxelles, ....).

Compétences

- Le post-doctorant :
- aura une thèse de doctorat en mécanique des fluides,
- devra avoir des connaissances sur les écoulements diphasiques gaz-liquide et thermodynamique
- devra posséder une expertise en techniques expérimentales (visualisation, thermographie infra rouge) et en traitement du signal et de l'image.
- devra être capable d'utiliser un code CFD pour les simulations de mécanique des fluides

Contexte de travail

Les travaux seront réalisés à l'Institut de Mécanique des Fluides de Toulouse, 2 avenue Camille Soula, Toulouse, dans le groupe Interfaces, une équipe de recherche de 30 personnes dont 9 chercheurs/professeurs, post-doctorants, doctorants et étudiants en Master. L'expertise de l'équipe repose sur l'expérimentation, la modélisation théorique et la simulation numérique directe des écoulements diphasiques. Le post-doctorant travaillera sous la supervision de Catherine Colin, professeur à l'INP et chercheur dans le Groupe Interfaces.

On en parle sur Twitter !