En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5321-DALBOO-002 - Chercheur (H/F) en Ecologie théorique au CNRS

Chercheur (H/F) en Ecologie théorique au CNRS

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5321-DALBOO-002
Lieu de travail : ST GIRONS
Date de publication : mercredi 10 octobre 2018
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 décembre 2018
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : en fonction de l'experience. A partir de 30000 brut par an.
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Nous ouvrons un poste de Chercheur.se en Ecologie Théorique, au le Centre de Théorie de la Modélisation et de la Biodiversité (CTMB) plus spécifiquement du groupe Ecological Networks and Global Change (http://www.cbtm-moulis.com/m-221-econetgc.html ) faisant partie du CNRS-SETE. Le CTMB concentre ses recherches sur le développement de théories et de manipulations expérimentales concernant les effets des différentes composantes du changement global sur la biodiversité, la structure et la dynamique des réseaux et le fonctionnement des écosystèmes.

Activités

Nous recherchons un.e candidat.e pour développer des modèles théoriques de dynamique des méta-communautés dépendant de la température et de la stœchiométrie. Le.La candidat.e s'appuiera sur les modèles consommateurs-ressources existants, développés par le groupe, et participera aux discussions avec des écologues empiriques au sein de l'équipe afin de tester les prédictions des modèles à l'aide de micro ou mésocosmes aquatiques (phyto- et zooplancton principalement).

Compétences

Nous recherchons une personne très motivée et créative, qui maîtrise bien la langue anglaise et possèdent une expertise en modélisation (mathématique et/ou simulation), de préférence, mais sans s'y limiter, dans le domaine de la biologie. Une expérience préalable avec des systèmes expérimentaux de micro ou mésocosme n'est pas requise mais serait un plus.

Contexte de travail

Le.La candidat.e sera basé.e à Moulis, dans les Pyrénées ariégeoises, en France. Certains déplacements seront nécessaires pour assister ou présenter à des ateliers, séminaires et conférences.

Ce poste fait partie du projet de l'ERC Consolidator Grant FRAGCLIM « Les effets combinés du réchauffement climatique et de la fragmentation de l'habitat sur la biodiversité, la dynamique des communautés et le fonctionnement des écosystèmes » dirigé par Jose M. Montoya. Le projet adopte une approche intégrative associant l'élaboration d'une nouvelle théorie sur les métacommunautés et de la dynamique de réseaux trophiques dépendant de la température, en lien étroit avec une expérience unique de mésocosmes aquatiques à long terme (plusieurs années).

Contraintes et risques

Pas de contraintes ou de risques particuliers.

Informations complémentaires

Merci de postuler sur le site emploi.cnrs.fr. en joignant une lettre de motivation, un CV, les noms et adresses e-mail de deux références.

On en parle sur Twitter !