En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5286-NICAZN-001 - Postdoc CRCL : Développement et optimisation de nouveaux procédés visant à améliorer les performances de la culture en 3 Dimension d'organoïdes et de tumoroïdes (H/F).

Postdoc CRCL : Développement et optimisation de nouveaux procédés visant à améliorer les performances de la culture en 3 Dimension d'organoïdes et de tumoroïdes (H/F).

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5286-NICAZN-001
Lieu de travail : LYON 08
Date de publication : lundi 14 septembre 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 novembre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2675,28 € et 3084,60 €
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Le/La candidat(e) contribuera au co-developpement de systèmes innovants permettant de mimer des conditions « niche » plus favorables à la culture et au maintien des Cellules Souches (CS). Il ou elle identifiera ces conditions de culture dans le but de générer des organoides et tumoroides en 3D ouvrant ainsi la voie au développement de futurs modèles de physiopathologie augmentée. L'impact du microenvironnement celulaire sur la signature souche et sur les voies de signalisation en aval seront étudiés par des techniques de biologie moléculaire et de biochimie. Enfin, le/la candidat(e) sera impliqué(e) dans la rédaction de rapports d'activité, publications scientifiques et demandes de subventions. Voyager à l'étranger et rencontrer des partenaires industriels seront également inclus.

Activités

- Culture cellulaire en 3D
- Test de viabilité cellulaire
- Western blot et qPCR
- microfluidie

Compétences

- Une formation universitaire (mise en évidence par des formations et des publications scientifiques) est exigée avec notamment une expérience dans la biologie des cancers et des cellules souches. Les techniques maitrisées seront en particulier des approches classiques de biologie moléculaire et biochimie et d'évaluation de la viabilité cellulaire. De plus, le candidat doit avoir une solide expérience dans la culture en 3D d'organoides.

- Le candidat doit être très motivé, posséder de solides compétences en communication et en relations interpersonnelles et être capable de travailler de manière autonome. Des formations sur l'entrepreneuriat et la valorisation scientifique sera considérée comme un atout.

Contexte de travail

Les cellules souches et leurs dérivés offrent aujourd'hui des perspectives prometteuses dans le domaine de la médecine régénérative mais également dans le développement de nouveaux traitements anti-cancer. En conséquence, les chercheurs du secteur public et privé espèrent que l'étude de ces cellules permettra dans un futur proche de mieux comprendre comment certaines maladies se développent, de générer des cellules saines de qualité afin de remplacer celles défectueuses chez un patient ou bien encore d'identifier de nouvelles drogues plus efficaces que celles actuellement utilisées en thérapies conventionnelles. Cependant, les équipes de recherche qui cultivent en 3 dimensions (3D) des organoïdes à partir de cellules souches, cellules connues pour être très sensibles à leur environnement, rencontrent de nombreuses contraintes pouvant biaiser leurs résultats. L'une d'elle est l'absence de méthodes de culture dont les paramètres extracellulaires sont maitrisés par l'expérimentateur. C'est pourquoi, pour pallier à ces contraintes, les chercheurs ont besoin de trouver des conditions expérimentales (standardisées et robustes) permettant de cultiver leurs modèles sur du long terme en limitant les effets de dérive biologique (modifications génétiques et phénotypiques).

Ce projet sera développé dans l'équipe du Dr T. Renno, affiliée au Centre de Recherche sur le Cancer de Lyon (CRCL – INSERM U1052 / CNRS 5286).

Contraintes et risques

- Approches ex vivo avec des échantillons humains de patients (tissu normal et tumoral).
- La confidentialité du projet et des résultats est obligatoire.

On en parle sur Twitter !