En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5286-DAVBER-005 - Postdoc (H/F) sur la sénescence cellulaire, son secretome et la biologie du cancer

Postdoc (H/F) sur la sénescence cellulaire, son secretome et la biologie du cancer

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 2 novembre 2020

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5286-DAVBER-005
Lieu de travail : LYON 08
Date de publication : lundi 21 septembre 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 décembre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : > 2500 euros bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Le chercheur postdoctoral fera partie de l'équipe Sénescence, Cancer & Vieillissement dirigée par David Bernard. Il / elle développera un projet visant à étudier le rôle de nouveaux mécanismes contrôlant la sénescence cellulaire, en particulier des facteurs sécrétés, et à décrire leurs impacts dans le cancer et le vieillissement. Les détails du projet seront directement discutés avec les candidats. Il / elle travaillera sous la direction de David Bernard et Philippe Bertolino, en collaboration avec d'autres membres de l'équipe dans le cadre d'un projet soutenu par l'Institut National du Cancer (INCA).

Activités

Le postdoctorant aura en charge de développer son projet. Il / elle devra gérer la conception, planifier, exécuter et interpréter diverses expériences. Il / elle devra maîtriser la littérature associée. Il / elle doit pouvoir communiquer ses résultats dans l'équipe, l'institut, et auprès de collaborateurs. Il / elle doit être capable de travailler de manière indépendante ainsi qu'avec d'autres membres de l'équipe et des collaborateurs en fonction de l'évolution du projet.

Compétences

Nous recherchons un scientifique très motivé et dynamique. Le candidat devra être titulaire d'un doctorat dans le domaine de la biologie moléculaire et cellulaire avec une bonne connaissance de la sénescence cellulaire, des modèles murins et/ou du cancer et du vieillissement. Une expérience de la culture cellulaire, de la manipulation de l'expression des gènes ainsi que des techniques classiques de biologie cellulaire et moléculaire ainsi qu'une certaine connaissance de l'utilisation des souris sont requises. Le candidat doit être premier auteur d'au moins une publication liée au sujet ou aux compétences requises pour le projet. Les candidats doivent avoir une attitude positive en tant que membre de l'équipe et doivent être capables de communiquer (compétences orales et écrites) en anglais.

Contexte de travail

Notre laboratoire fait partie du département Initiation du cancer et identité de la cellule tumoraleau sein du Centre de Recherche en Cancérologie de Lyon (CRCL - INSERM U1052 / CNRS 5286) situé à Lyon, France. Ce centre est affilié au CNRS et à l'INSERM, ainsi qu'à l'hôpital Centre Léon Bérard. Le candidat retenu devra débuter autour de décembre 2020. Ce contrat est initialement d'une durée d'un an, renouvelable au moins deux fois. C'est un travail à plein temps. Le candidat doit être titulaire d'un doctorat dans le domaine de la biologie, idéalement depuis moins d'un an. Le salaire sera selon l'échelle CNRS.
Notre laboratoire est composé d'une vingtaine de personnes et nous travaillons dans un environnement dynamique et international. Le candidat bénéficiera également de l'environnement scientifique (environ 20 équipes et 500 personnes dédiées à la recherche sur le cancer) et des plateformes techniques mises à disposition par le CRCL.

Contraintes et risques

Utilisation de cellules humaines normales / primaires et de souris.

On en parle sur Twitter !