En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5279-CLATES-002 - Post-doctorat en optimisation d'électrodes pour batterie hybride au lithium métal (H/F)

Post-doctorat en optimisation d'électrodes pour batterie hybride au lithium métal (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 6 février 2023

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR5279-CLATES-002
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : ST MARTIN D HERES
Date de publication : lundi 16 janvier 2023
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 mars 2023
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2805.35 euros brut mensuels
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

La production et le stockage de l'énergie sont des enjeux majeurs pour assurer la transition énergétique. Des batteries de haute densité d'énergie, peu onéreuse à longue durée de vie doivent être développées pour permettre la percée en masse des énergies décarbonées (éolien, solaire) et du transport électrifié. Actuellement, les batteries Li-ion sont employées de manière prépondérante dans les applications d'électronique portables et au sein des véhicules hybrides et électriques. Cependant cette technologie d'accumulateur n'est pas adéquate car la densité d'énergie devrait être augmentée au moins d'un facteur deux pour répondre au besoin du marché. De plus, la présence d'électrolyte liquide inflammable entraine un risque fort de sécurité. Une solution est de remplacer cet électrolyte par un électrolyte solide hybride. L'optimisation d'électrode notamment de la positive est donc essentiel pour assurer la mise au point et l'efficacité de la batterie.

Activités

Dans ce contexte cette offre de post-doctorat correspond à un poste de type ingénieur recherche avec pour objectif la mise au point des batteries solides et l'optimisation de l'électrode positive. Pour cela, des études électrochimiques et d'impédance, et physico-chimiques (structurales, spectroscopiques) seront menées. De plus, des analyses in situ et operando sur les grands instruments comme la source de synchrotron X (ex : ESRF à Grenoble) sont attendues en prenant appui sur les experts du consortium européen. En effet, ce poste s'effectuera au sein du projet Horizon Europe SEATBELT (seatbelt-project.eu) composé de 15 partenaires de 7 pays différents qui a débuté en juillet 2022. Ainsi différents partenaires européens fourniront les matériaux d'étude (lithium, électrolytes, matériaux de positive, etc.) pour mener à bien le projet. Le travail se déroulera principalement au laboratoire LEPMI (Grenoble) avec des interactions fortes et des déplacements à prévoir selon les besoins chez les partenaires du projet (Allemagne, Belgique, Espagne, France, etc.).

Compétences

Des compétences en caractérisations électrochimiques et physico-chimiques en matériaux sont souhaitées. De plus, des compétences en électrochimies en systèmes batteries seront appréciées ainsi que des compétences en anglais.

Contexte de travail

Le LEPMI (Laboratoire d'Electrochimie et de Physico-chimie des Matériaux et des Interfaces) est une unité mixte (UMR 5279) composée de chercheurs du Centre National de Recherche Scientifique (CNRS), de l'Université Grenoble Alpes (UGA), de l'Institut National Polytechnique de Grenoble (Grenoble-INP) et de l'Université de Savoie Mont-Blanc (USMB). Les principales activités de recherche du LEPMI portent sur l'élaboration, la caractérisation physique et électrochimique de matériaux fonctionnels (polymères, sels, liquides ioniques, catalyseurs, céramiques matériaux actifs, design d'électrode) destinés aux systèmes énergétiques (batterie, pile à combustible).
La personne recrutée travaillera au sein de l'équipe Matériaux, Interfaces et ELectrochimie (MIEL) du LEPMI situé sur le campus grenoblois à Saint Martin d'Hères. Cette équipe est focalisée sur la conception et la caractérisation physico-chimique et électrochimique des polymères, sels, liquides ioniques et ionomères et des électrolytes dédiés au stockage et la conversion d'énergie (batteries : lithium-polymère, lithium-ion, lithiums soufre, Mg, Na ; piles à combustible à membrane polymère protoniques et alcalines). De plus, l'équipe a une large activité sur le design des électrodes pour batterie (Li-ion, Li metal, etc.) et leur fonctionnement ainsi qu'à l'étude operando et in-situ par des techniques couplées : Electrochimie/Raman, Electrochimie/NMR et d'autres techniques synchrotron. L'équipe MIEL est formée de 19 permanents, 14 doctorants/an, 4 postdoc/an et 6 masters/an.

On en parle sur Twitter !