En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5277-EMIDUP-060 - (H/F) Chercheur-e en astrophysique de laboratoire : dissociation et spectroscopie d'ions moléculaires de type HAP - M/F

(H/F) Chercheur-e en astrophysique de laboratoire : dissociation et spectroscopie d'ions moléculaires de type HAP - M/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5277-EMIDUP-060
Lieu de travail : TOULOUSE
Date de publication : vendredi 26 juin 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2650 et 3050 € bruts/mois selon expériences
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Le ou la candidat(e) ménera des activités d'astrophysique de laboratoire sur les grandes molécules carbonées d'intérêt cosmique dans le groupe de Christine Joblin à l'IRAP (Université de Toulouse / CNRS). Il ou elle étudiera les processus impliqués lorsque ces molécules ionisées et isolées dans des pièges à ions sont activées par l'absorption de photons ou par des collisions avec des atomes de gaz rares. Il ou elle utilisera également la spectroscopie d'action dans le domaine ultraviolet et visible comme diagnostic pour identifier ces espèces. L'objectif est de progresser dans notre compréhension de ces espèces aussi bien dans les environnements astrophysiques que dans les météorites. Pour atteindre cet objectif, le ou la candidat(e) utilisera les dispositifs d'astrophysique de laboratoire, PIRENEA et AROMA. PIRENEA combine une cellule à résonance cyclotronique ionique cryogénique avec plusieurs sources de photons (lampe et lasers), et fournit des conditions proches des conditions interstellaires. AROMA est un piège à ions quadripolaire linéaire couplé à un dispositif de désorption et ionisation laser qui est dédié à l'analyse du contenu moléculaire d'analogues en laboratoire de grains cosmiques et de météorites.

Activités

Les espèces étudiées comprendront des ions d'hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) et leurs fragments. Ils peuvent être produits par désorption ionisation laser à la fois dans PIRENEA et AROMA. Le ou la candidat(e) utilisera PIRENEA pour des expériences de spectroscopie laser et pour obtenir des informations supplémentaires sur les processus compétitifs lors de la relaxation d'un HAP photo-excité dans un environnement isolé et froid. Avec AROMA, le ou la candidat(e) étudiera les structures d'espèces moléculaires clés dans les météorites par dissociation induite par collision et / ou par photodissociation.

Compétences

Nous recherchons un ou une candidat(e) avec un doctorat et une formation en physique expérimentale et en physico-chimie. Une expérience en spectrométrie de masse, en optique ionique et en spectroscopie laser est attendue. Le ou la candidat(e) doit justifier de son intérêt à travailler dans un environnement de recherche multidisciplinaire à l'interface entre physique moléculaire et astrophysique. Le ou la candidat(e) doit montrer une forte motivation et posséder de bonnes compétences en rédaction de publications scientifiques.

Contexte de travail

L'Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie (IRAP, UMR 5277) est un laboratoire de recherche de l'Université de Toulouse (Université Paul Sabatier) et du CNRS. Les dispositifs expérimentaux PIRENEA et AROMA sont disponibles sur la plateforme Nanograins de l'IRAP, dédiée à l'astrophysique de laboratoire. L'équipe PIRENEA et AROMA comprend deux scientifiques expérimentés, un ingénieur de recherche et un ingénieur d'étude. Les activités sont menées dans le cadre de plusieurs projets dont l'ERC Synergy Nanocosmos et le réseau européen EUROPAH, avec des interactions avec les consortiums VAMDC et EDIBLES.

Contraintes et risques

Ce travail expérimental sera mené sur la plateforme Nanograins de l'IRAP.

Informations complémentaires

Pour postuler, veuillez fournir un CV, une lettre de motivation ainsi que les coordonnées de trois référents.

On en parle sur Twitter !