En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5275-FABCAR-061 - Ingénieur de recherche en calcul scientifique (H/F)

Ingénieur de recherche en calcul scientifique (H/F)


Date Limite Candidature : lundi 4 juillet 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR5275-FABCAR-061
Lieu de travail : GRENOBLE
Date de publication : lundi 13 juin 2022
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2462 et 2641€ bruts mensuels en fonction de l'expérience professionnelle
Niveau d'études souhaité : Ingénieur
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

La mission consiste à faire évoluer un code de calcul (« pygeodyn ») dédié à l'étude du champ magnétique du noyau terrestre développé au sein du laboratoire.

Activités

- S'approprier un code de calcul (en python, parallélisé, documenté, versionné) dédié à l'étude du champ magnétique du noyau terrestre. Le code est couplé à une interface web de visualisation (https://geodyn.univ-grenoble-alpes.fr).
- Faire évoluer ce code : développement logiciel en python, versionnage sous gitlab, intégration continue, déploiement, documentation…
- Participer à l'intégration de nouveaux algorithmes, en collaboration avec les chercheurs.
- Participer aux réunions de travail au sein de l'équipe geodynamo d'ISTerre, et avec ses collaborateurs internationaux.

Compétences

Compétences principales :
- Maîtrise du langage Python et de ses librairies de calcul (numpy, scipy...).
- Calcul scientifique, algorithmique.
- Aptitude à réaliser des développpements en environnement Linux.
- Bonne maîtrise des outils collaboratifs (forges logicielles, gestionnaire de version…).
Compétences associées :
- La connaissance de langages de bas niveau (ex. C, Fortran) est un plus.
- Connaissances sur les outils de visualisation scientifiques (ex. Paraview, matplotlib).
- Bonnes capacités rédactionnelles (français, anglais).
- Maîtrise de l'anglais écrit technique du domaine.
- Autonomie (auto-formation, prise de décision).

Contexte de travail

L'agent sera rattaché à l'UMR 5275, laboratoire ISTerre, sur le campus de Saint Martin d'Hères. Elle(il) sera intégré(e) au sein du service GEODATA (10 personnes) et travaillera en relation étroite avec les chercheurs de l'équipe Geodynamo (2) composée de 9 chercheurs. Elle(il) sera amené(e) à se déplacer pour des missions courtes dans le cadre de collaboration nationales ou internationales.
(1) https://www.isterre.fr
(2) https://www.isterre.fr/recherche/equipes/geodynamo/

La mission Swarm (3) de l'ESA fournit des mesures du champ magnétique terrestre enregistrées à bord de trois satellites. Le CNES soutient les travaux de l'équipe geodynamo d'ISTerre, qui reconstitue à partir de ces données les écoulements dans le noyau liquide de la Terre. Cela passe par des inversions effectuées sur les services de calcul et d'hébergement du site universitaire, notamment ceux du Centre de Données de l'OSUG(4) .
(3) http://www.esa.int/Our_Activities/Observing_the_Earth/Swarm
(4) http://datacenter.osug.fr
Nous visons à labelliser notre produit “écoulements du noyau” auprès de l'Agence Spatiale Européenne, comme le sont par exemple les modèles du champ magnétique ou de la conductivité du manteau. Nos reconstitutions sont utilisées par nos collègues pour analyser la dynamique dans le noyau ou interpréter les séries temporelles de la durée du jour. Nos codes pourront à terme servir de point de comparaison pour le développement d'algorithmes alternatifs. Dans ce contexte, nous visons à délivrer de manière opérationnelle nos modèles d'écoulements et nos codes de calcul.

Informations complémentaires

Diplôme et expériences requis :
- Diplôme d'ingénieur ou doctorat dans les domaines suivants : mathématiques appliquées, informatique, (géo-)physique.
- Une expérience en milieu de recherche scientifique est un plus
Une prolongation de contrat à concurrence de 2 ans pourra être envisagée sous réserve de l'accord des financeurs (CNES/ESA).

On en parle sur Twitter !